Lecture audio de l'article

Mercredi 10 novembre - 19h

Tant qu’on n’a pas essayé on ne peut pas dire que ça ne marche pas
Compagnie Théorème de Planck

Après Résister c’est exister, Races, La Fleur au Fusil, François Bourcier présente son nouveau seul en scène. Un comédien apaisé vous invite à chercher le sens du mot paix, avec un soupçon d’autodérision, de poésie et d’onirisme. Basé sur des témoignages recueillis à travers le monde et l’évocation de grandes figures pacifistes, ce spectacle salutaire devrait nous inspirer l’espoir dont ce monde a besoin.

À propos de la mise en scène :

J’utilise un grand rideau dans lequel viennent s’incorporer des objets, un grand néon, quelques images vidéo. Il s’agit de partir dans le rêve tout en gardant un œil rieur sur cette fonction de l’artiste qui se voit en porteur de message. 

François Bourcier

« La mise en scène inventive et pêchue sert un François Bourcier au meilleur de sa forme. Voilà de ces spectacles dont on ressort frais et les yeux pleins d’étoiles. Loin de basculer dans la mièvrerie, François Bourcier se livre avec autant d’humour que de sérieux à une question épineuse : qu’est-ce que la paix ? Pour débattre avec lui : sa fille de 10 ans, en voix off. Martin Luther King, Nelson Mandela, Rosa Luxembourg et même John Lennon prennent tour à tour la parole. Poétique, rythmée, la mise en scène bouscule et surprend. Un florilège de textes qui fait du bien à entendre. » Le Dauphiné


Auteure : Emilie Génaédig
Interprétation, mise en scène et scénographie : François Bourcier

Durée : 1h20 - Tarif C