Lecture audio de l'article

Vendredi 8 avril - 20h30

De Harold Pinter

Autour d’une petite table de café, attend Emma, une belle femme. Quand apparaît un bel homme, Jerry, le trouble mutuel s’installe. Elle et lui ont rompu il y a deux ans. Elle, est mariée à l’ami de Jerry, depuis des années. « Trahisons » peut commencer...

Harold Pinter offre avec cette pièce, créée en 1978, une brillante analyse des rapports humains. Empruntant au vaudeville sa structure du mari trompé, de la femme et de l’amant, il y ajoute sa sauce piquante. Quand, deux ans après leur rupture, Emma annonce à Jerry qu’elle a enfin tout avoué à son mari, Jerry ne comprend pas pourquoi maintenant. Ni pourquoi Emma lui a menti, ni comment son ami a pu continuer à le voir sans rien laisser paraître toute ces années. En remontant le cours du temps - dix ans depuis la première scène - Harold Pinter tire les fils de la trahison et c’est irrésistiblement haletant. Tout comme cette mise en scène sobre aux décors modifiables en un tour de main, à l’image des sentiments et actes humains dont il est ici question. Du théâtre divertissant mais pas que. Au fur et à mesure que les vérités se dévoilent, l’intérêt est grandissant. Claire Bonnot

« Harold Pinter campe un trio des plus troubles. Le mari, son épouse, l’amant de cette dernière : qui tire vraiment les ficelles de ce pas de trois, piqué à la jalousie ? Qui ment ? Qui dit la vérité ? Qui manipule qui ? Conçue comme un flash-back venant piocher dans des scènes du passé, Trahisons est une pièce diaboliquement construite, qui ménage le suspense jusqu’à sa conclusion. Il faut pour la porter des acteurs souples comme des chats, qui se faufilent de gravité en légèreté. » Télérama


Auteur : Harold Pinter
Mise en scène : Christophe Gand
Avec : Gaëlle Billaut-Danno, François Feroleto, Yannick Laurent
Scénographie : Goury
Lumières : Alexandre Icovic
Costumes : Jean-Daniel Vuillermoz

Durée : 1h25 - Tarif B