Un projet au service de tous !

Le 4 mai, l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) a donné un avis favorable au projet de préfiguration de la rénovation de la cité Fabien, retenue « quartier Politique de la ville » en 2014.

Si l’Anru demande des études complémentaires pour se prononcer sur ses financements, elle accorde des dérogations exceptionnelles pour la démolition des bâtiments Brassens et les relogements des habitants, la réhabilitation des tours Jaurès et la construction de 60 logements sociaux à la Butte Cotton. C’est parti pour 18 mois d’études urbaines avec une équipe pluridisciplinaire et de concertation avec les habitants !

Le 17 juin, la municipalité et l’OPH de Bonneuil présentaient aux habitants de la cité Fabien le projet de rénovation du quartier. Principalement abordée, la démolition des 120 logements de la barre Brassens pour laquelle les relogements ont démarré dans la ZAC Aimé-Césaire et qui se poursuivront sur tout le territoire communal. Le maire a assuré que tous les foyers feront l’objet d’une enquête sociale dès la rentrée afin de répondre au plus près à leurs besoins. Il a par ailleurs réaffirmé que le projet pour le quartier sera travaillé avec les habitants, via le conseil citoyen et une équipe pluridisciplinaire composée d’architectes-urbanistes et de sociologues.

Entretien

Suite à l’avis favorable de l’Anru sur le projet de renouvellement urbain du quartier Fabien, le maire, Patrick Douet, se félicite du résultat obtenu après une longue mobilisation. Tout en présentant les axes de travail en faveur de tous les Bonneuillois, au cœur du projet de ville.

L’Anru a formulé une réponse favorable pour la rénovation du quartier Fabien. Quel est votre sentiment ?

Patrick Douet : C’est le fruit d’une longue mobilisation pour le devenir de la ville depuis 2004, année durant laquelle nous avions commencé avec tous les Bonneuillois à construire le projet de ville. Nous avions intégré la rénovation de la cité Fabien dans l’« Anru 1 ». Seule la démolition des 160 logements des « Toits plats » avait été retenue dans la convention signée en 2010. On peut se réjouir, après le premier plan de renouvellement urbain du quartier République, de recevoir un avis favorable pour Fabien maintenant. Nous avons obtenu des exceptions, des dérogations. Par exemple, pour la réhabilitation thermique des tours Jaurès. Mais aussi, le règlement de l’Anru impose que pas un logement ne doit être reconstruit sur le périmètre de ceux qui auront été démolis. Nous avons obtenu une dérogation pour la construction sur site de 50 à 150 logements en accession sociale à la propriété. Le même règlement indique que les opérations doivent démarrer dès lors que toutes les études ont été achevées. Une autre dérogation a été obtenue pour la démolition anticipée des 120 logements de la place Brassens. Ceci car il a été pris en compte le fait que nous avions réservé des logements sociaux dans la ZAC Aimé-Césaire.

 

Que va-t-il se passer maintenant ?


Patrick Douet : Des études vont être engagées pour la réalisation d’un plan d’action avec une équipe pluridisciplinaire d’architectes-urbanistes. À partir de là, nous rencontrerons la population pour lui faire part du schéma d’intention. Le conseil citoyen, les amicales de locataires, l’OPH de Bonneuil, l’ensemble des bailleurs de la ville et les élus municipaux plancheront durant les 18 mois. La signature de la convention aura lieu à l’issue. L’ OPH va pouvoir démarrer la réhabilitation thermique des tours Jaurès après désignation d’une maîtrise d’œuvre. Pour Brassens, il peut poursuivre les opérations préalables à la démolition à savoir, les relogements avec tout l’accompagnement social nécessaire des habitants.

Quelle attention sera portée aux habitants, tout au long du projet ?


Patrick Douet : Des consultations régulières seront organisées à chaque étape et dès les rencontres d’automne de septembre. Tous les Bonneuillois sont concernés et décideront de ce projet pour tous. Une des urgences pour les habitants du quartier porte sur la réhabilitation des tours Jaurès devenues très énergivores. Les travaux démarreront début 2018. Tous les nouveaux logements qui seront construits dans la ville comporteront chacun une place de stationnement en sous-sol. C’est inscrit dans notre PLU (Programme local d’urbanisme). Par ailleurs, chaque logement HLM sera reconstitué au « un pour un » pour l'essentiel dans la ville à raison de 60% en PLAI (Prêt locatif aidé d’intégration). C’est une bataille politique que nous avons menée car les habitants du quartier Fabien expriment en majorité leur volonté de rester vivre dans leur ville, à laquelle ils sont très attachés, avec des loyers maîtrisés.

Consultez la carte de présentation des grandes lignes du projet Fabien

Ce projet de rénovation du quartier avait été présenté à l'ANRU, le lundi 6 mars, par le maire Patrick Douet, accompagné d’une délégation d’élus, de l’OPH de Bonneuil et de membres du conseil citoyen.

La municipalité et le conseil citoyen, composé d'habitants du quartier et d'acteurs locaux, avaient étudié depuis l'automne 2015 le devenir de la cité.

Consultez le diaporama présenté au Comité National d'Engagement

Visionnez la vidéo "La rénovation de Bonneuil vue du ciel"