Après la crise sanitaire, la municipalité et ses services municipaux mettent tout en œuvre pour une rentrée scolaire qui ne laisse personne en fond de classe. Gratuité, équipements numériques, ouverture de classes et d’un nouveau self-service… L’école de la réussite pour tous n’est pas un vain mot.

"Je souhaite, avec toute la municipalité, que l’année scolaire à venir soit pleine de réussite, pour tous les enfants", commente Virginie Douet-Marchal, adjointe au maire déléguée à la petite enfance, l’enfance et aux relations avec l’Éducation nationale. "Nous poursuivons notre politique de gratuité scolaire avec la distribution à toutes les écoles du matériel nécessaire (28 144 euros de livres) et aux familles, de l’ensemble des fournitures en plus d’un agenda pour tous élèves de CM2 offert par le Conseil départemental et la Ligue contre le cancer". Ici, un budget à hauteur de 35 euros par enfant (soit au total 41 035 euros). Côté crise sanitaire, « nous ne connaissons pas à ce jour, et c’est normal, le protocole pour la rentrée. Nous continuerons à être aux côtés de l’Éducation nationale s’il en est besoin ».

Après les écoles Romain-Rolland A et B cette année, ce sont Henri-Arlès et Eugénie-Cotton élémentaires que la Ville équipera en classe mobiles numériques. Deux mallettes par école comprenant chacune 12 tablettes numériques et autant de claviers et casques ainsi qu’un poste pour enseignant avec logiciels et ressources de l’Éducation nationale. Et, au fur et à mesure des années, la municipalité continue d’équiper chaque classe de vidéoprojecteur.

Côté carte scolaire, en maternelle, à ce jour 740 élèves sont inscrits. Un nombre stable comparé à l’année qui se termine. 80 enfants de 2 ans sont aussi attendus en toute petite section. Rappelons que la ville dispose d’un pôle de ce type dans chacune des maternelles (sauf à Romain-Rolland). En élémentaire, en revanche, une augmentation du nombre d’enfants est notée. De 1 102 écoliers pour l’année 2019/2020, les prévisions portent à 1 160 élèves pour l’année scolaire à venir. Une ouverture de classe à Henri-Arlès a été annoncée par la directrice académique. La Ville demande également une ouverture à EugénieCotton et une autre à Langevin-Wallon.

En travaux, le gros œuvre porte sur l’école élémentaire Eugénie-Cotton qui, après Langevin-Wallon en 2017 et Henri-Arlès en 2018, sera équipée d’un self-service à la rentrée. Se poursuit également, pour une livraison dans le courant de l’année, l'aménagement d'un espace dédié au centre de loisirs de cette même école. À cela s’ajoutent les travaux d’entretien courant (stores, fenêtres, plomberie…), ça et là dans les établissements tout l’été en plus du traditionnel grand nettoyage. Une belle rentrée se prépare…