C’est inédit. Tous les Bonneuillois et Bonneuilloises peuvent bénéficier d’une complémentaire santé municipale, à partir de 26,50 euros mensuels. C’est un engagement de la municipalité pour améliorer l’accès aux soins de la population qui se concrétise. Cette mutuelle est également proposée aux personnes qui travaillent à Bonneuil. Voici « Énergie commune » !

Travailleurs précaires, chômeurs, retraités, étudiants… Près de 3 millions de Français ne sont pas couverts par une assurance complémentaire santé. Et ce, malgré la généralisation des contrats entreprise en 2016. Une réalité à laquelle Bonneuil n’échappe pas. 20% des Bonneuillois et Bonneuilloises sont dépourvus de complémentaire santé… Autant de personnes qui doivent, au regard de modiques moyens financiers, renoncer aux soins, notamment en optique et dentaire.

Pour réduire ces inégalités sociales et territoriales de santé, la municipalité mène une politique sociale et de santé publique d’accès aux soins et à la prévention. Elle s’était engagée, lors de précédentes Rencontres d’automne, à négocier des contrats aux tarifs moins élevés pour le même niveau de prestation. Après appel à partenariat, le Conseil municipal a acté le 6 février, le choix du dispositif « Énergie Commune » porté par Solimut Mutuelle de France. Il s’agit d’un organisme régi par le code de la Mutualité et qui répond aux valeurs de la municipalité, autrement dit une société à but non lucratif, engagé dans l’économie sociale et solidaire, au service de tous ses adhérents et non de capitaux.

Lors des premières permanences en juin, les Bonneuillois sont venus nombreux et ont plébiscité le dispositif. En attestent les témoignages que nous avons glanés. Intéressés ? Voir ici pour les dates des prochaines permanences.

« La mise en place de cette mutuelle municipale était très attendue de la population, car leur reste à charge est de plus en plus important, et leur reste à vivre de plus en plus faible. Les médicaments, les soins dentaires, l’achat de lunettes, sont de moins en moins remboursés… Aussi, de plus en plus de personnes n’ont plus accès aux soins, voire, y renoncent. La municipalité a voulu favoriser l’accès aux soins pour tous, en proposant une mutuelle qui ne soit pas onéreuse. C’était une demande très forte de la population. Elle a été entendue et exaucée. »

Dashmiré Sulejmani, Adjointe au maire déléguée à la santé