Lecture audio de l'article

La Ville, avec ses partenaires santé, multiplie les actions de prévention auprès de la population, et particulièrement des enfants dans les écoles et centres de loisirs. Tout au long de l’année, des ateliers sont organisés. Nutrition, buccodentaire et audition sont au programme en ce moment.

Mercredi 17 mars, au centre de loisirs maternel Joliot-Curie, Jenna, Mathéo, Aurèle, Yohan et quelques autres bambins de 4-5 ans recevaient la visite de Malorie, diététicienne pour l’association Interfel, partenaire de la Ville. 15 ateliers ont été programmés de mi-février à mi-mars dans les centres maternels et élémentaires, touchant 150 enfants. Observer, toucher, goûter, deviner… Les petits appréhendent avocat, fenouil, kiwi, brocoli, poivron ou encore artichaut. L’idée ? Les sensibiliser à l’importance de manger des fruits et légumes dans le cadre des actions de lutte contre l’obésité que mène la Ville parmi tous ses ateliers de préventionsanté en direction de la population.

En mars et avril également, des séances de prévention bucco-dentaire sont programmées avec 521 élèves de CP et CM1 et une chirurgienne-dentiste dans le cadre d’une convention avec le Conseil départemental. Elles complètent les ateliers que conduit la Ville tout au long de l’année avec, la venue régulière d’un chirurgien-dentiste et la distribution de kits de brossage aux écoliers. Alimentation saine, bon brossage de dents avec un juste apport en fluor, information sur la visite régulière chez un dentiste (avec le dispositif M’T dents de la caisse nationale d’assurance maladie, par exemple, qui prend en charge les examens des 3-24 ans tous les 3 ans), voilà de quoi disposer d’une bonne santé dentaire.

Durant les congés d’avril, c’est une première, 150 enfants de centres de loisirs élémentaires se verront proposer des ateliers sur l’audition. Sensibilisation aux bruits, découverte du rôle de l’oreille, des étudiants audioprothésistes interviendront. Ajoutons, dans l’année, les interventions d’un nutritionniste dans les restaurants scolaires, les temps de préventions aux risques du soleil à la piscine ou au parc du Rancy et concluons qu’ « un corps sain dans un esprit sain » fait partie intégrante de la lutte contre les inégalités au cœur de la politique de santé de la municipalité.