Lecture audio de l'article

Face à la reprise des expulsions locatives, la Ville de Bonneuil se mobilise pour prévenir et informer les Bonneuillois. Quelle que soit la situation, il existe toujours des solutions. Le maire a signé un arrêté anti-mise à la rue.

Malgré les nombreux appels d’associations solidaires et de collectifs pour la défense du droit au logement, l’État a maintenu la levée de la trêve hivernale qui s’est donc achevée le 31 mai. Aussi, la crainte d’une grande vague d’expulsions locatives pèse en France. Selon la Fondation Abbé Pierre, plus de 30 000 ménages, soit près de 66 000 personnes, seraient menacées en juin.

C’est pourquoi, la Ville – qui a fait de la solidarité et de la lutte contre la crise ses priorités cette année – se mobilise et lance une grande campagne de prévention des impayés de loyers et des expulsions locatives. De nombreux locataires l’ignorent, mais quelle que soit la situation, face à un risque d’expulsion locative, il n’est jamais trop tard pour se faire aider. Le service social de la Ville est mobilisé notamment pour accueillir, accompagner et orienter les Bonneuillois en difficultés pour payer leurs loyers.

En outre, déterminé à mettre un frein à cette mesure jugée « inhumaine » par la municipalité qu’est l'expulsion d’un logement, le maire a pris un arrêté municipal interdisant toute expulsion sans relogement à Bonneuil. « Nous ne pouvons tolérer que des concitoyens, des familles soient mises à la rue, dans un contexte sanitaire, social et économique dramatique, qui fragilise en premier lieu les plus précaires », défend le maire Denis Öztorun.

 

Service social municipal
5/7 rue Paul-Vaillant-Couturier
Tél. : 01 45 13 88 73