Lecture audio de l'article

Les dimanches 10 et 24 avril, rendez-vous dans les urnes pour l’élection présidentielle 2022. Un événement démocratique majeur de notre République auquel la municipalité invite chacune et chacun à participer.

Douze candidates et candidats seront en lice pour la plus haute fonction de la République. Et si leurs réponses face à la crise en Ukraine seront déterminantes, celles face à la question sociale seront au cœur du scrutin. Plus de 9000 bonneuillois sont appelés à exprimer leur choix pour le futur président de la République le 10 avril prochain. Chaque voix compte. En 2017, 2 443 électeurs n’ont pas participé au scrutin à Bonneuil, soit plus d’un sur quatre. C’est pourtant le choix direct de chaque citoyenne et citoyen qui décide des politiques de notre pays. Aussi, la municipalité invite chacun à s’exprimer, à ne pas laisser d’autres décider pour soi.

Questions/Réponses sur l'élection présidentielle

Qui peut voter ?

Les femmes et les hommes de nationalité française âgés de 18 ans et plus, inscrits sur les listes électorales au 4 mars 2022 (les modalités d'inscription sont disponibles ici). Les citoyens qui ont obtenu ou vont obtenir 18 ans (né au plus tard le 9 avril 2004, ou le 23 avril 2004 dans le cas du second tour), sont inscrits d’office sur les listes électorales.

Quand voter ?

Dimanche 10 avril, de 8h à 20h, le premier tour a eu lieu, il a désigné deux candidats arrivés en première et deuxième position : Emmanuel Macron (LREM) et Marine Le Pen (RN). Le second tour aura lieu dimanche 24 avril, de 8h à 20h également.

Où voter ?

L’adresse et le numéro du bureau de vote sont indiqués sur la carte d’électeur. La liste des bureaux et des rues qu’ils desservent est disponible ici.

Quels sont les candidats ?

La liste des candidats en lice au premier tour :

  • Nathalie Arthaud (LO)
  • Fabien Roussel (PCF)
  • Emmanuel Macron (LREM)
  • Jean Lassalle (Résistons !)
  • Marine Le Pen (RN)
  • Éric Zemmour (R!)
  • Jean-Luc Mélenchon (FI)
  • Anne Hidalgo (PS)
  • Yannick Jadot (EELV)
  • Valérie Pécresse (LR)
  • Philippe Poutou (NPA)
  • Nicolas Dupont-Aignan (DLF)

Les deux candidats arrivés en tête du premier tour en lice pour le second tour sont les suivants :

  • Emmanuel Macron (LREM)
  • Marine Le Pen (RN)

Peut-on voter sans carte d’électeur ?

Oui, mais il est indispensable de présenter une pièce d’identité, même périmée.

Je n’ai pas reçu ma carte d’électeur !

En cas de changement récent d’adresse à Bonneuil - sans l’avoir signalé en mairie de Bonneuil - il s’agit de s’adresser, avant le scrutin, au service municipal des élections (en mairie, 7 rue d'Estienne d'Orves Tél. : 01 45 13 88 22 ).

Comment voter par procuration ?

Si vous n’êtes pas présent à Bonneuil le jour du scrutin, il est possible de donner une procuration à un tiers inscrit à Bonneuil, qui votera alors à votre place. Les procurations sont établies gratuitement au
commissariat de Créteil (ou celui de votre lieu de travail) ou au tribunal d’instance de Saint-Maur. Les procurations peuvent être établies jusqu’à la veille du scrutin.

Les résultats sont-ils affichés à Bonneuil ?

Vous pourrez retrouver, dès le lendemain de chaque tour les résultats complets par bureaux de vote à Bonneuil sur cette page.

 

Les 5 chantiers du futur président à Bonneuil

Quel que soit le candidat élu par l’ensemble des citoyennes et citoyens français le soir du 24 avril, plusieurs dossiers bonneuillois l’attendent déjà sur son bureau. Cinq dossiers notamment ont toute l’attention du maire Denis Öztorun et du Conseil municipal :

  • Rendre les 8 millions

Depuis 2014, les présidents successifs ont mené une politique d’austérité à l’égard des collectivités et n’ont eu de cesse de réduire leurs dotations à néant. En 8 ans, la DGF, principale dotation de l’État, est passée de 8 millions d’euros à zéro. Pour la municipalité, le prochain président devra restituer les moyens budgétaires pour que les collectivités, si essentielles pendant cette crise sanitaire et économique, puissent maintenir et développer les investissements et les services publics.

  • RN 406 : chose promise, chose due

Engagement des présidents Hollande et Macron, le prolongement de la RN 406 doit être relancé. L’État est le principal financeur du projet (avec 25 millions d’euros). Cependant, son avenir est aujourd’hui incertain. Le président Macron n’a pour l’heure donné aucune réponse favorable à la demande du maire Denis Öztorun de voir la 2e phase des travaux rapidement engagée.

  • Rénover la Cité Fabien

Autre grand chantier pour la ville, pour lequel l’État est l’un des principaux financeurs (21 millions d’euros), le renouvellement urbain du quartier Colonel Fabien. Grand projet de 125 millions d’euros qui prévoit de rénover et redessiner complètement ce quartier : réhabilitations, diversifications des logements, espaces verts, stationnements, services publics, commerces... En 2022, le projet entre en phase opérationnelle.

  • Donner les moyens pour la réussite

La crise sanitaire et les politiques d’austérité ont fortement dégradé l’école publique. De nombreux enfants et adolescents à Bonneuil sont en difficultés, voire en décrochage scolaire. Les personnels sont exsangues. Ces derniers mois, la municipalité et les parents d’élèves se sont fortement mobilisés, notamment face aux non-remplacements d’enseignants. Pour la municipalité, le futur président devra redonner les moyens à l’Éducation nationale pour une véritable école de l’égalité et de la réussite.

  • Booster le multimodal et l’emploi

Bonneuil compte plus de 1 440 demandeurs d’emploi. Les crises économique, sanitaire et écologique que nous traversons méritent des projets d’ampleur. C’est le cas du projet de développement du multimodal entre les plateformes logistiques et industrielles du port de Bonneuil, d’Orly, de Rungis et de Villeneuve-triage, que le maire met sur la table de l’Élysée et de Matignon depuis 2 ans. Plus de multimodal, c’est moins de pollutions, et des milliers d’emplois à la clé.