Confrontée à une recrudescence d’actes d’insécurité et de troubles à l’ordre public, la municipalité s’est portée volontaire pour devenir l’une des zones test de la police dite de « sécurité du quotidien » (PSQ). Début novembre, le maire a écrit au Préfet de police de Paris « pour appuyer le souhait exprimé par M. le commissaire Xavier Paldacci, que la circonscription de Créteil-Bonneuil puisse expérimenter la PSQ ». Selon le président de la République, la PSQ vise « à replacer le service du citoyen au cœur du métier de gendarme et de policier ». Elle doit être expérimentée dans une quinzaine de sites, début 2018. Un dispositif qui viendrait appuyer les actions de médiation et de prévention menées par la Ville, telle que, décidée lors du dernier conseil municipal, le déploiement de la vidéo-protection sur une dizaine de sites sensibles. 

 

D'après la presse quotidienne, la circonscription Bonneuil - Créteil ferait partie des candidates à l'expérimentation dès le début de l'année 2018.