Suite aux propositions formulées par les citoyennes et citoyens, lors des Rencontres d’automne 2017, les élus municipaux ont pris, avec la population, 10 engagements, parmi lesquels celui de « Prévenir et sécuriser, pour une ville tranquille ». Un an après, où en est-on ?

Cet engagement pour une ville tranquille se décline autour de trois mesures : mettre en place la vidéo-protection dans l’espace public, lutter contre les infractions de stationnement et se mobiliser pour exiger le retour d’une police de proximité.

Dont acte ! Depuis avril 2018, 10 caméras de vidéo-protection sont installées à Bonneuil. « La vidéo-protection permet plus de réactivité, génère de nombreuses interpellations et a stoppé des actes de malveillance, commente la cheffe de la police municipale. Les agents du commissariat de Créteil, dont dépend Bonneuil, viennent souvent visionner ou extraire des images, pour élucider les délits. C’est aussi un moyen pour la Ville de faire de la prévention, auprès des plus jeunes notamment. »

Le retour d’une police de proximité s’est concrétisé par le dispositif Police de sécurité et du quotidien (PSQ), mis en place en juin 2018. Concrètement, cinq agents de police de la brigade territoriale de contact patrouillent à Bonneuil, du lundi au samedi, de 7h à minuit. « C’est le retour d’une police de terrain, très réactive sur les faits de petite délinquance comme les rodéos », souligne le maire Patrick Douet.

Une autre disposition vient compléter la PSQ : le retour d’un accueil de la police nationale, fermé depuis 2015, dans les locaux de la police municipale, depuis le 12 décembre (lire ci-contre). « Cela facilitera les démarches des victimes d’infractions pénales qui pourront déposer plainte et main courante, dans un cadre confidentiel, sans avoir à se déplacer à Créteil », s’est félicité le maire, lors de la première permanence.

Les horaires :

Permanence le lundi de 9h à 12h et le mercredi de 14h à 18h 

17 avenue du Colonel-Fabien

Tél. : 01 58 43 39 10