Lors des Assises de l’enfance à l’automne dernier, la municipalité a pris plusieurs engagements, concernant de la restauration scolaire, applicables dès la rentrée lundi 2 septembre. Repas végétariens, choix d’un deuxième plat principal et plus de produits bios arrivent dans les assiettes des enfants.

Chaque jour, 1 300 à 1 380 enfants déjeunent en restaurants scolaires où les repas sont fabriqués et distribués par le Syndicat intercommunal de la restauration municipale (Sirm). Durant les Assises de l’enfance de 2018, les familles ont exprimé en nombre aux élus leur souhait de repas diversifiés avec moins de viande, notamment. Elles ont aussi demandé le service de repas froids durant les périodes de grève des agents de restauration. Des sujets sur lesquels la municipalité travaillait depuis plusieurs mois déjà et qui permettent au maire de formuler de nouveaux engagements pour la prochaine rentrée.

"L’alimentation éco-responsable est le fil conducteur de ces engagements élaborés avec le Sirm. Dès septembre, chaque semaine, un repas non carné sera introduit dans les menus et en second choix chaque jour à partir du 4 novembre. En période de grève, des repas froids pourront être servis aux enfants."

Mireille Cottet, conseillère municipale déléguée à l’enfance.

En outre, la Ville et le Sirm s’engagent pour le passage progressif de 20% à 50% de produits et plats durables labellisés d’ici 2022 pour aller vers le 100% bio. Le tout, sans impact financier pour les familles.

En terme pratique, les familles auront à préciser le choix nutritionnel pour lequel elles optent à l’année dès l’inscription de leurs enfants aux activités périscolaires. Rappelons que dès le 3e enfant par famille, la Ville a mis en place un tarif dégressif (-25%) sur tous les accueils périscolaires.

Article du B/M Juillet/Août 2019