Tout ce qu'il faut savoir sur la rentrée scolaire

Après avoir interrogé en 2017 toutes les familles, la municipalité a opté pour le retour à la semaine de 4 jours d’école. Un nouvel emploi du temps se met en place, avec la disparition des activités éducatives des mardis et jeudis après-midi et le retour de la journée complète du mercredi en centres de loisirs. La Ville a révisé ses tarifs, les rendant plus attractifs pour faciliter l’accès aux animations municipales au plus grand nombre.

Autre changement : le dispositif gouvernemental « 100% de réussite au CP ». Cela engendre à Bonneuil le dédoublement de toutes ces classes, ne devant pas excéder 12 à 15 élèves.

Dans ce sens et compris dans les travaux d’entretien de l’été dans les écoles à hauteur de 700 000 €, la municipalité a fait aménager des salles de classes pour 260 000 € et pour le confort des 260 jeunes élèves concernés. «L’inquiétude, cette rentrée, porte sur le manque d’enseignants, alerte cependant Mireille Cottet, conseillère municipale déléguée à l’enfance. Nous avons le nombre nécessaire mais il y aura une baisse du nombre d’enseignants remplaçants et spécialisés pour aider les enfants en difficultés dans les autres niveaux de classes. »

À noter, selon ses engagements, la Ville a également aménagé un 2e self-service en élémentaire. Après Langevin-Wallon l’an passé, c’est aujourd’hui Henri-Arlès qui en est équipée.
Autre bonne nouvelle, deux ouvertures de classes en cette rentrée : une à Langevin-Wallon élémentaire, une autre à Eugénie-Cotton maternelle.

Parce que la rentrée scolaire pèse trop lourdement sur le budget des familles, les prestations municipales en faveur de la réussite scolaire sont maintenues. En ce jour de rentrée notamment, et dans le cadre de leur politique de gratuité scolaire, les élus distribuent des fournitures à tous les élèves d’élémentaire.

Priorité municipale, sous couvert d’un ambitieux projet éducatif local construit en 2003, l’enfance est quotidiennement au coeur des débats. À ce titre, la municipalité place les Rencontres d’automne 2018 sur cette thématique. « Nous avons cette volonté de créer une nouvelle dynamique avec les habitants, les professionnels, les enfants. Que fait l’enfant en dehors de l’école ? Quel regard portent les familles sur ce que nous proposons ? Comment éduquer ensemble? », interroge ainsi Mireille Cottet. Lancement à la mi-novembre !

La rentrée, combien ça coûte ?

Selon l’enquête nationale du mouvement associatif Familles de France sur le coût de la rentrée scolaire, publiée mi-août, le coût moyen de la rentrée augmente en 2018 d’1,05 % par rapport à 2017. En moyenne, selon cette étude, pour un enfant entrant en 6ème, sa famille doit débourser 193,74 € en fournitures scolaires, papeterie et vêtements de sport.

Faisant de l’enfance et de sa réussite en tout point une priorité, la municipalité de Bonneuil applique notamment, une politique en faveur de la gratuité scolaire. 

Dans ses 10 écoles communales élémentaires, avec la direction municipale de l’enfance, elle distribue chaque année des fournitures (trousse, cahier, protègecahier, stylo 4 couleurs, bâton de colle, ciseaux à bouts ronds, règle, gomme, taille crayon à réservoir, crayons de couleur, feutres, crayon à papier, ardoise...) aux enfants du CP au CM2 pour un montant de 35 000 en plus du matériel pédagogique et des manuels scolaires fournis à toutes les classes.

Très attentive aux budgets des familles bonneuilloises, la Ville a révisé ses tarifs d’activités éducatives péri et extrascolaires, revoyant à la baisse par exemple, celui de la journée en centre de loisirs (jusqu’à -2,10 € par journée pour les familles aux quotients les plus bas) et en créant un tarif « extérieur ». Rappelons que cette journée hebdomadaire est réintroduite en cette rentrée, dans le cadre du retour à la semaine d’école de quatre jours.

Pour les collégiens et les lycéens, la municipalité et son service social allouent des aides financières (chèques cadeaux de 50 euros selon le quotient familial). 640 jeunes sont aujourd’hui inscrits.

Pour les étudiants et en faveur de leur restauration scolaire, un virement de 45 euros est alloué sur justificatifs deux fois par an (octobre et février).


 

D'autres moyens pour l'école de la réussite :

96 000€, c'est le budget de fonctionnement des centres de loisirs pour 2018 ( hors personnel et repas : matériel pédagogique, location de cars pour les sorties, etc... ).

• Pour favoriser les classes de découvertes ( plus de 200 élèves concernés chaque année ), la municipalité alloue un budget de 122 930€ aux écoles.

• Pour l'entretien du linge (draps, serviettes de table... ), 78 000€ sont consacrés.

• Stimulant les sorties scolaires pédagogiques, la Ville accorde un budget de 6 000€ pour la location des cars.

120 agents travaillent à l'entretien des bâtiments scolaires, au gardiennage et à la restauration scolaire.

• 116 animateurs assurent les temps d'accueil du matien, du soir, du mercredi et de la restauration scolaire.

La nouvelle semaine de quatre jours

Nouvelle année, nouveau temps scolaire. Après un referendum en 2017, la municipalité a opté pour le retour à la semaine de 4 jours d’école, les lundi, mardi, jeudi et vendredi. Supprimant les activités éducatives municipales des mardis et jeudis après-midi, elle réintègre la journée complète de centre de loisirs, le mercredi.

L’ensemble des accueils municipaux des matins et soirs ainsi que la pause méridienne qui, outre un temps de repas en restaurants scolaires, prévoit des activités sur projets encadrées par les animateurs municipaux, sont maintenus avec, c’est nouveau aussi, une fiche unique d’inscription pour chaque enfant.

L’ensemble des actions municipales en faveur de l’enfance sont la traduction du Projet éducatif local, en place à Bonneuil depuis 15 ans.

 

• Toutes les inscriptions aux activités municipales périscolaires et de loisirs ont lieu à la direction municipale de l’enfance. ( 10 avenue Auguste Gross )

• La Ville propose un accompagnement à la scolarité de 16h30 à 18h les jours d’école pour les élémentaires et les collégiens, sur inscription et rencontre entre les parents et la personne responsable du dispositif en mairie.

• La Passerelle est une structure d’accueil dédiée aux 10-12 ans. Au 3 avenue Romain-Rolland, les jeunes s’y inscrivent à la journée ou à la demi-journée, ou encore à l’activité.

• Tous les accueils périscolaires et de loisirs sont accessibles aux enfants porteurs de handicaps (ou troubles du comportement) après signature avec les familles d’un protocole d’accueil.

Pour simplifier les procédures d’inscriptions aux activités périscolaires et de loisirs des enfants, une fiche unique ville-école a été mise en place par la direction municipale de l’enfance. Elle est remise en cette rentrée à tous les écoliers, en classe. Les parents n’ont ainsi plus qu’une fiche à remplir pour l’ensemble des activités de chaque enfant (accueil du matin, du soir, restauration scolaire, centre de loisirs, etc...).

Des travaux dans les écoles

Même si la municipalité pâtit, d’année en année, du désengagement financier de l’État, elle s’est mobilisée tout l’été pour offrir les meilleures conditions d’accueil et de réussite pour les quelques 1 890 élèves qui reprendront le chemin de l’école.

Retour en images sur quelques chantiers déjà réalisé :

Henri-Arlès élémentaire : implantation d’un 2ème self conformément aux engagements municipaux. Un atout pour développer l’autonomie des 150 enfants qui, en moyenne, y mangent chaque jour. Peinture également des couloirs du 2e étage de tout le groupe scolaire.

Coût pour la Ville : 70 000€ et 27 600€.

Langevin-Wallon : création de trois classes et aménagement de deux autres dans le cadre du dédoublement des cours préparatoires ; réfection du parquet du préau suite aux intempéries du 27 juillet ; aménagement du RASED et nouvelle salle des maîtres.

Coût pour la Ville : 260 000€ et 8 800€.

Groupe scolaire Cotton : reprise des sols souples en caoutchouc pour amortir les éventuelles chutes des élèves, dans la cour de l’école maternelle B2.

Coût pour la Ville : 2 700€.

Groupe scolaire Romain-Rolland : reprise d’une partie des enrobés de la cour de récréation de la maternelle. Coût pour la Ville : 9 900 €. Peinture du préau de Romain-Rolland A et des 1er et 2ème étages de tout le groupe scolaire.

Coût pour la Ville : 25 000€.