Et que vive la paix !

De 1914 à 1918, l’Europe et le monde connurent l’un des conflits les plus meurtriers de leur histoire : 9 millions de morts, 20 millions de blessés et mutilés. Aussi, la Ville de Bonneuil s’est engagée depuis 2014 dans un cycle de commémoration. Un engagement, en hommage aux 29 Bonneuillois morts sur le champ de bataille ainsi qu’à tous ceux qui ont manifesté ou porté l’exigence de paix, qui lui a valu le label officiel de la Mission centenaire 14-18. Après l’hommage à Jean Jaurès, à Henri Barbusse, aux « Poilus venus d’ailleurs » et à la Révolution d’Octobre, la municipalité propose de clore ce cycle, à l’occasion du centenaire de l’Armistice, par une vaste programmation éclectique.

Cérémonie :

Dimanche 11 novembre à 11h15 : Défilé au départ de la place Henri Barbusse puis rassemblement devant le monument aux morts. Avec la participation des enfants des centres de loisirs. Suivis d’un banquet pour la paix, à l’espace Louise-Voëlckel.

Débat :

Mardi 13 novembre : 100 après, pourquoi commémorer 14-18 ? En présence de Gwenn Herbin, conseillère municipale déléguée à la mémoire et aux anciens combattants, élue à la ville de Nanterre. À 18h30 dans le hall de la salle Gérard-Philipe. Entrée libre.

Théâtre :

Mardi 13 novembre : Un chemin de dame, de Gaëlle Olsen, 20h30, à la salle Gérard-Philipe. Entrée libre.

Vendredi 23 novembre : Mon Lou, théâtre poétique sur des textes de Guillaume Apollinaire, 20h30, à la salle Gérard-Philipe. Entrée libre.

Projections :

Vendredi 9 novembre : Au revoir là-haut, film réalisé par Albert Dupontel, à 18h30, à la salle Gérard-Philipe. Entrée libre.

Lundi 26 novembre :Charlot soldat, film de Charles Chaplin de 1918. Projection réservée aux scolaires.

Exposition :

En novembre : « Les Bonneuillois qui ont combattu », exposition réalisée par l’association Bonneuil en mémoires en partenariat avec la Ville de Bonneuil. Salle Gérard-Philipe

Visites :

Mardi 13 novembre : sortie intergénérationnelle d’élèves du collège Paul-Éluard et de retraités de l’espace Louise-Voëlckel, à la « Clairière de l’Armistice », en forêt de Compiègne, lieu où fut négociée et signée la fin de la guerre, le 11 novembre 1918.

Un centenaire pour une culture de paix et de non-violence

"Comme cela se fera dans toutes les villes de France, je célébrerai dans quelques jours le centenaire de la fin de la guerre de 1914-1918. Avec la conscience que la mémoire collective de ces quatre années traumatisantes devrait nous conduire à rejeter aux oubliettes de l’histoire replis nationalistes et escalade des armements. C’est bien souvent l’inverse qui se produit autour de nous ces derniers temps y compris chez nous avec l’augmentation de 60% des dépenses d’équipement de la Loi de Programmation Militaire adoptée par le Parlement en juin ! Promouvoir une culture de paix et de nonviolence, c’est le sens de nombreuses initiatives que prend la Municipalité en matière de citoyenneté, comme le banquet de la paix que je saluerai avec grand plaisir, associant adolescents et personnes âgées juste après la cérémonie."

Déclaration de Patrick Douet, maire de Bonneuil-sur-Marne