Nouveaux logements, espaces verts, équipements, aménagements pour améliorer le cadre de vie… Pour vous et avec vous, Bonneuil avance ! Retrouvez ici les actualités des chantiers du projet de ville et des travaux dans la commune.

La carte des travaux en cours

Sélectionner une icône sur la carte pour plus d'informations.

Ville Zéro Phyto

Engagée pour la biodiversité et pour le développement durable, Bonneuil accueille trois rucher :

  • sur le toit végétalisé du centre technique municipal
  • dans le parc de l'église Saint-Martin
  • dans les espaces extérieurs du complexe sport Cotton.

Véritables sentinelles de l'environnement, ces abeilles, soient près de 20 000 individus, vont polliniser, dans un rayon de 3km, plus de 10 millions de fleurs par jour, en période beau temps et de températures douces. Une abeille est capable à elle seule de butiner 250 fleurs par heure, de stocker sur une seule patte 500 000 grains de pollen. Qu’elle soit sauvage ou domestique, des 100 espèces de plantes faisant partie de nos ressources alimentaires, elle en pollinise à elle seule 71.

Le quartier République poursuit sa belle mue

Sur la parcelle délimitée par les rues Françoise-Dolto/Révolution des Œillets/Fernand-Widal, le chantier du programme Perspectives de la Marne a repris il y a une semaine.

« En raison des règles de confinement pour lutter contre la propagation du Covid 19, le chantier a pris deux mois de retard. Avant le confinement, en fonction des tâches à réaliser, il pouvait y avoir entre 60 à 70 personnes sur le chantier ; en ce moment nous ne sommes plus qu’une trentaine, commente Olivia Espiand, responsable de programmes pour le groupe Legendre. Actuellement nous en sommes à la fin des finitions intérieures : pose des revêtements de sols, peinture, installation des cuisines équipées. Les 63 logements sociaux et ses 99 places de stationnement en sous-sol, pour le compte de Foncière logement, qui devaient être livrés ce mois-ci, ne le seront finalement que courant septembre 2020 ; voire après si les règles sanitaires le requièrent. »

En raison de l’épidémie de Covid 19, tous les chantiers avaient été arrêtés, afin de respecter les gestes barrières et les règles de distanciation.
Celui du programme Nouvel’R, localisé 72 à 74 avenue de Choisy, a été stoppé durant deux mois. Il a repris fin avril.

« Pour respecter les règles de distanciation et les gestes barrières, la loi a autorisé la présence de 16 personnes sur le chantier ; à savoir la moitié des effectifs initialement prévus, nous a-t-on indiqué sur le chantier. Ce qui reporte la livraison prévisionnelle au 2e trimestre 2021. »

Le chantier en est actuellement à la phase du gros œuvre, à savoir aux éléments de construction qui participent à la solidité de l’édifice.

À terme ce sont 32 logements en accession à la propriété et un local d’activités qui verront le jour.

Rénovation service social municipal

La Ville poursuit l’aménagement de ses accueils. Rénovation en cours au service social municipal des menuiseries extérieures, dans le couloir qui donne accès au 1er étage.
Elles sont remplacées par du double vitrage en aluminium.

Objectif ? Améliorer l’isolation du bâtiment, ce qui permettra de générer des économies d’énergie mais aussi d’améliorer les conditions d’accueil des usagers et des conditions de travail des agents municipaux.

  • Coût pour la Ville : 10 300 euros

Transition énergétique

Dans une démarche de développement durable et de transition énergétique, les électriciens des Services techniques municipaux sont en train d’installer, tout autour de la salle Gérard-Philipe, de l’éclairage LED à détection de mouvements.

Les ampoules incandescentes (100 watts) sont remplacées par des ampoules Led (12 watts), qui éclairent autant, mais qui sont bien moins énergivores. Ces Led ont une durée de vie de 40 000 heures.
Une installation similaire a été faite au club house et dans le hall des tribunes du stade Léo-Lagrange.

RN 406, le chantier démarre

Grande nouvelle ! Le prolongement de la RN 406 vers le port est bel et bien parti. Attendu depuis de nombreuses années par les habitants et la municipalité, ce vaste chantier de raccordement direct, entre l’échangeur de la RD 19 et le port, a pour but de dévier du centre-ville le trafic quotidien de 3 000 camions par jour qui génère de nombreuses pollutions et nuisances.

Des travaux préparatoires viennent de commencer, rue des Sablons, au niveau de l’échangeur de la RD 19. Où en est-on actuellement ? Lors d’une réunion entre la Ville de Bonneuil et la Direction des routes d’Île-de-France (DiRIF), cette dernière a indiqué que se préparait une déviation pour la rue des Sablons à partir de mai 2020. Elle sera effective d’août 2020 à juillet 2023.

Un calendrier prévisionnel des travaux a également été communiqué, avec une fin des chantiers au plus tôt au premier trimestre 2024. Assurément une très bonne nouvelle pour les Bonneuillois et leur cadre de vie !

Un nouveau centre de loisirs à Cotton

« Franchement, c’est top », « C’est beau, c’est neuf, ça change », « C’est plus clair » ont commenté des parents d’élèves, lors de la réouverture de l’école maternelle Cotton B1, lundi 24 février. Après huit semaines de travaux, un nouveau centre de loisirs a été créé en lieu et place du réfectoire et de l’office, réinstallés dans des locaux plus vastes à la maternelle B2.

Une nouvelle salle de classe a été créée. Tous les sanitaires ont été remis aux normes d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite. La salle des enseignants a été agrandie.

  • Le coût global des réhabilitations des écoles Cotton : 3,7 millions d’euros.

Le centre se prépare à accueillir ses vacanciers

Pour accueillir dans de bonnes conditions les vacanciers, à compter du 11 mars, de nombreux travaux sont réalisés depuis la mi-décembre 2019 : l’éclairage dans le parc et au city stade, la peinture des 18 chambres du château, le remplacement de la chaudière et de trois douches et sanitaires, la rénovation de la clôture de la mare…

Au printemps, ce sera la piscine qui sera agrandie.

  • Cezais s’apprête à accueillir cette année près de 3 156 vacanciers.

Pommes de reinette à République

Mi-février, à la demande de la Ville, Groupe Valophis a planté 45 arbres adultes, essentiellement fruitiers, de 14 variétés différentes.

« Nous les avons plantés et avons placé des tuteurs. Nous en avons profité pour mettre de l’engrais organique et du rétenteur d’eau puis installé un système de drainage », a commenté Roméo Therr, paysagiste.

Après celui de la ZAC Aimé-Césaire, ce verger fera office d’îlot de fraîcheur. Un atout indéniable à l’heure du réchauffement climatique. Les gourmands devront néanmoins patienter, un à deux ans, avant de pouvoir savourer framboises, cassis, poires, pommes…

  • Coût pour Groupe Valophis : 30 000 euros HT.

Place aux vélos !

Deux nouveaux abris et supports pour les cyclistes viennent d’être installés par le Conseil départemental, en partenariat avec Île-de-France mobilités et la municipalité.

Ils annoncent l’aménagement par le Département, d’une nouvelle voie verte et cyclable (en site propre) de 4m de large sur la RD 101 depuis Limeil-Brévannes, qui va compléter l’offre de pistes cyclables à Bonneuil. Cette voie assurera une continuité avec les aménagements cyclable réalisés par la ville rue Jean-Catelas et un bon accès au stade Léo-Lagrange.

  • Début des travaux à partir du 23 mars.

  

Et aussi...

    

Butte Cotton : tout un projet sur « la colline »

Avez-vous remarqué le ballet des pelleteuses, depuis le 6 janvier, sur le terrain jouxtant le collège Paul-Éluard ? Un prestataire vient d’être désigné par la Ville pour lancer l’opération, dite Butte Cotton. Il s’agit de déblayer quelque 30 000 m3 de terre.

À terme, sur ce terrain laissé libre, un nouvel équipement sportif de 3 200 m2, pour développer la pratique sportive des Bonneuillois, ainsi que 60 logements locatifs sociaux qui permettront de reloger les familles de la cité Fabien, 47 autres en accession à la propriété à prix maîtrisés, les locaux de l’agence Valophis et un parking public sousterrain de 60 places.

  • Livraison progressive de 2020 à 2023

Des potelets lumineux pour apaiser la circulation

Pose de radars pédagogiques avenue Jean-Rostand, installation des 16 figurines Arthur et Zoé de prévention routière d’1m60… La Ville poursuit ses aménagements pour sécuriser les rues de Bonneuil.

Elle vient tout juste d’installer des potelets lumineux au quartier République. Objectifs ? Inciter les automobilistes à lever le pied pour la sécurité des piétons ; notamment des enfants nombreux à emprunter cette voie pour se rendre au groupe scolaire ou au gymnase Romain-Rolland.

Un engagement pris à l’issue des assises de l’enfance en 2018, en réponse à la demande des familles.

  • Coût pour la Ville : 8 600 euros

Nouvel’R : le gros oeuvre à moitié terminé

Les fondations, le sous-sol et le rez-dechaussée des deux futurs bâtiments sont achevés. La moitié du gros oeuvre, c’est-à-dire les éléments de construction (maçonnerie, menuiserie extérieure et toiture) qui participent à la solidité de cet édifice, est réalisée. À terme, le chantier laissera place à 32 logements en accession et un local d’activités.

  • Fin du gros oeuvre en mars 2020

Un second verger à Bonneuil !

Bonne nouvelle pour les résidents du quartier République : Groupe Valophis, à la demande de la Ville, va réaliser un aménagement paysager et planter 45 arbres adultes, essentiellement fruitiers.

Un petit avant-goût de ce qui sera planté dès la semaine du 11 février ? 10 framboisiers, 6 muriers, 2 cerisiers, 4 pommiers, 5 poiriers, 2 châtaigniers, 4 noisetiers, 2 merisiers... Après celui de la ZAC Aimé-Césaire, ce 2e verger fera également office d’îlot de fraîcheur.

Un atout indéniable à l’heure du réchauffement climatique et de ses conséquences caniculaires.

  • Coût pour Valophis : 30 000 euros HT

Gymnase et écoles Cotton : 3,7 millions de travaux !

La maternelle B2 a été livrée début décembre. Ce qui a été réalisé ?

La rénovation des façades extérieures. Les démolitions intérieures ont permis de retrouver un préau remis à neuf, le réfectoire et l’office ont fait l’objet d’un agrandissement, un coin repas et des vestiaires dotés de douches ont été aménagés pour le personnel communal.

Maintenant que les enfants ont pu être accueillis dans ces locaux flambant neufs, le chantier s’est déployé à la maternelle B1 (lire notre avis d’expert).

Quant au gymnase Cotton, les travaux prennent en compte le planning, très chargé disons-le, des festivités de fin d’année organisées par les associations locales et la municipalité.

  • Réhabilitation du groupe scolaire et du gymnase : 3 728 556 euros (dont 624 000 euros de subventions de l’État et de la métropole).

La Plumerette enfin raccordée à la fibre optique

Suite à de nombreuses interventions du maire, Patrick Douet, auprès des services d’Orange pour qu’ils tiennent leurs engagements d’une ville 100% fibrée, les travaux pour raccorder la rue à la fibre optique sont terminés. Le gage de meilleures connections sur Internet ! Dans la foulée, la Ville a engagé des travaux de réfection de cette voirie.

Enfouissement des réseaux : jusqu’au dernier kilomètre

Pour offrir un meilleur cadre de vie, tout en protégeant les réseaux des intempéries et améliorer la qualité de distribution, la Ville en partenariat avec le Sipperec, a lancé dès 2013, un programme d’enfouissement des réseaux aériens.

Résultat : la commune ne compte plus aujourd’hui qu’un kilomètre et demi de lignes aériennes, contre 4,5 kilomètres il y a 7 ans. Ce trimestre, ce sont l’impasse Lemoine, le sentier des Vignes et le square de la Renardière, dans le Haut-Bonneuil, qui voient leurs lignes enterrées, pour un coût de 29 000 euros.

Sous la rue de l’Église, des pavés neufs

L’Union des compagnons paveurs (UCP) entreprend des travaux d’entretien et de réparation des pavés en grès, d’une partie de la rue de l’Église.

Une réponse aux demandes des riverains, exprimées lors des visites annuelles de quartiers. Les pavés en grès requièrent beaucoup d’entretien. Ils ont été endommagés par le roulement et la pression exercée par le trafic automobile. Les pavés, posés sur une structure assez souple, ont absorbé ces chocs et se sont donc fendillés. UCP a repris les zones de pavage détériorées et refait les jointures pour améliorer le confort de conduite des automobilistes, et le cadre de vie des habitants.

  • Coût pour la Ville : 83 000 €

Le plus grand Bricoman de France s’installe à Bonneuil

Avez-vous remarqué les hautes fondations en béton sur la parcelle laissée libre par la société BC auto enchères, jouxtant la station-service Leclerc à Bonneuil, dans la Zac des Petits Carreaux ?

Sofibus Patrimoine, propriétaire et aménageur de ce parc d’activités, a signé un bail avec la société Bricoman pour l’installation d’un magasin dépôt, qui sera livré au 1er trimestre 2020. Cette enseigne de distribution est spécialisée dans les matériaux et l’outillage pour la construction et la rénovation.

Bricoman est une marque du groupe Adeo (Leroy Merlin, Weldom, Probox). Il s’agira du plus grand magasin en France de la marque. Et il recrute ses équipes

  • Livraison au 1er trimestre 2020.

Le Département y consacre près de 200 000 euros

Pour améliorer votre cadre de vie, le Conseil départemental mène, ce mois-ci, deux chantiers sur Bonneuil.

Sur la RD 19, situé entre le numéro 37 et l’avenue du Colonel-Fabien, se prépare la plantation de 18 micocouliers, appelés aussi arbres aux feuilles d’ortie.

En outre, au parc du Rancy, le Département aménage une nouvelle entrée, rénove l’allée du futur parcours sport-santé (notre photo) ainsi que les clôtures du parc.

  • Coût pour le Département : 90 500 € pour l’avenue de Boissy et 105 122 € pour le parc du Rancy

Rénovation des terrains de sport, ça continue !

Conformément aux engagements des Assises du sport en 2016, la Ville poursuit son plan de rénovation des équipements sportifs municipaux. En novembre et décembre :

  • Gymnase Langevin-Wallon : remise en peinture de cet équipement principalement fréquenté par les boxeurs de muay thaï : vestiaires, toilettes, douches et entrée comprise. Coût : 12 000 €.
  • Stade Léo-Lagrange : tous les bancs de la tribune ont été poncés, traités et revernis. Réfection de la peinture des parties métalliques de la tribune. Coût global : 21 740 €.

Street art et nature en ville

Pour mettre un peu de peps et de couleur sur le mobilier ou les murs de Bonneuil, la municipalité fait appel aux talents d’artistes graffeurs.

Durant les congés d’automne, l’artiste de rue Barny, du collectif Art’murs, a été sollicité pour apporter sa touche et sa vision artistique. Il est intervenu sur deux armoires électriques du centre-ville, revisitées sur le thème bucolique de dame nature.

Une oeuvre que vous êtes nombreux à avoir appréciée ! « C’est de l’excellent travail et cela embellit notre ville », « C’est agréable à contempler », « Bravo à l’artiste »… Avez-vous commenté sur la page Facebook de la Ville. Une aventure artistique qui en appelle d’autres.

  • Coût pour la Ville : 800 €

Terre bleue : 47 futurs logements

À proximité des transports en commun, du centre commercial République, des établissements scolaires Cotton et de la piscine Marcel-Dumesnil, Expansiel promotion (groupe Valophis) commercialise un nouveau programme immobilier, baptisé Terre bleue : 47 logements en accession à la propriété, sur deux niveaux.

Il y aura 62 places de stationnement en sous-sol. La typologie des logements sera la suivante : 1 T1, 12 T2, 18 T3, 16 T4. Ils seront chauffés à la géothermie, offrant une économie indéniable en termes énergétique.

De premiers travaux avant le grand printemps ?

Le groupe I3F débute la réfection des parties communes de quatre tours de la résidence Oradour.

Ce qui est prévu, dans les grandes lignes ?

  • Halls d’entrée: mise en résine des murs, peinture des plafonds et des gaines techniques, changement des boîtes aux lettres, corbeilles, sonnettes, signalétiques, remplacement des luminaires en Led et du carrelage.
  • Paliers: mise en peinture des murs, plafonds et gaines techniques, remplacement des luminaires en Led avec détection de présence, remplacement du sol souple, des sonnettes, signalétiques.
  • Dans les escaliers : mise en peinture des sols, murs et plafonds, remplacement des luminaires en Led avec détection de présence. Souhaitons que ces travaux soient le prélude à la réhabilitation d’envergure exigée par les résidents et la municipalité depuis tant d’années.

 

Coût prévisionnel pour I3F : 500 000 €.

Perspectives de la Marne, à l’heure des finitions

Ce chantier, conduit par Legendre développement, de 63 logements sociaux locatifs, respecte son timing de livraison. Le gros oeuvre est terminé. L’heure est à l’intervention des corps d’état des finitions intérieures (cloisonnement, revêtements de sols…). À noter, qu’en soirée, la grue du chantier, qui culmine à une trentaine de mètres, devient le refuge d’une centaine d’oiseaux. Insolite...

  • Livraison en mai 2020.

Pierres et lumières : une réhabilitation réussie !

Réhabilitation thermique, remplacement des menuiseries extérieures, y compris les stores, réfection totale des installations électriques... Le bailleur social Pierres et Lumières a réhabilité les 170 logements de cette résidence qui date de 1967. Après Paul-Éluard, Saint-Exupéry...

Voilà une réhabilitation supplémentaire qui s’achève dans le quartier, qui plus est en beauté. Une réhabilitation attendue et exigée des locataires, qui vient accroître leurs conditions de vie et de confort.

  • Montant des travaux : 4,5 millions d’euros.

Estienne-d’Orves et Colonel-Fabien, des rues en partage !

Comment assurer un partage équitable de l’espace public entre les piétons, les cyclistes et les automobilistes ? Comment faciliter et sécuriser leur cohabitation, leurs déplacements ? Pour y remédier, la Ville vient de créer deux zones dites de partage. Une explication s’impose...

  • Avez-vous remarqué aux entrées des rues d’Estienne-d’Orves et du Colonel-Fabien, les panneaux de signalisation bleue sur lesquels sont symbolisés un piéton, un cycliste, une automobile, une limitation de vitesse à 20 km/h ?

Ils rappellent que le maire, vient de créer par arrêté deux zones de partage, comme l’y autorise le code de la route.

  • Qu’est-ce que cela signifie ?

Dans ces deux rues, les piétons sont désormais autorisés à circuler sur la chaussée sans y stationner et bénéficient de la priorité sur les véhicules. En outre, les cyclistes peuvent prendre la chaussée en contresens. Enfin, pour garantir la sécurité de tous, la vitesse des véhicules est ainsi limitée à 20 km/h. Ce partage de la rue équitable entre piétons, cyclistes et automobilistes permet de réduire les émissions de polluants, d’améliorer le cadre de vie des riverains et usagers, et de répondre à une demande forte exprimée par les habitants lors des Assises du sport et de l’enfance.

Il s’agissait de créer de meilleures liaisons entre les quartiers et le développement des circulations douces (piétons et vélos). Dont acte. Ces deux nouveaux tronçons cyclables permettront aux cyclistes de rejoindre d’un côté la RD 19 et de l’autre, le bas de l’église en direction de Sucy ou du port. De bonnes balades en perspective !

  • Avenue du Colonel-Fabien, comment stationner ?

Le stationnement des 9 places arrêts minute est limité à 60 minutes et contrôlé par des bornes automatiques. Il est en vigueur tous les jours, de 8h à 12h et de 14h à 19h, à l’exception des dimanches, jours fériés, ainsi qu’au mois d’août. La durée de stationnement est plus longue que dans la rue d’Estienne-d’Orves (30 minutes), à la demande des commerçants et en raison de leur activité (onglerie, salons de coiffure, etc.). Au-delà d’une heure, les usagers doivent emprunter le parking de la cité Fabien.

Florescence : emménagements imminents !

Du 8 au 17 octobre, les propriétaires des 115 logements en accession sécurisée à la propriété du programme Florescence, à République, se verront remettre les clés de leurs appartements.

Parmi ces nouveaux venus, la famille Ketane, originaire du Val-de-Marne, comme 71% des acheteurs de ce programme. « Avec mon mari et nos enfants, nous allons emménager dans un F3 de 61m2, qui donne sur la rue de la Révolution-des-oeillets. Nous aurons les clés le 10 octobre, se réjouit madame Ketane. C’est notre premier achat. Nous connaissons très bien Bonneuil et le quartier nous plaît. Le prix d’achat au m2 est moins élevé qu’à Créteil, où nous vivons. Mon petit est déjà scolarisé à Eugénie-Cotton. » Bienvenus !

  • 3 254 €, c’est le prix d’achat au m2 de ces 115 logements (T2, T3 et T4).

Renouvellement des stabilisés

Pour améliorer le cadre de vie, les stabilisés (un mélange de sable et de ciment) des trottoirs du mail de la Résistance (quartier Libertés) et de la rue Jean-Moulin, ont été totalement renouvelés. À la demande du maire, ces travaux (mis en oeuvre par le territoire Sud est avenir) répondent à des motivations à la fois techniques et esthétiques, autant qu’écologiques.

Usagé, le stabilisé n’était plus en effet imperméable et ne permettait donc plus d’alimenter la nappe phréatique. Le manque de perméabilité générait également trop de poussières, comme l’ont souvent signalé les résidents lors des visites de quartiers.

  • Coût total : 307 129 euros.

École Cotton, le chantier à la loupe

Cet été, la Ville a entamé des travaux d’envergure au sein du groupe scolaire Eugénie-Cotton.

Objectifs ? Améliorer l’accueil des petits Bonneuillois et créer de bonnes conditions d’apprentissage pour les élèves et enseignants. Le chantier, cet automne, suit son cours sans toutefois perturber le bon déroulement de la vie scolaire. En vue de préparer l’isolation thermique des façades de l’école élémentaire et de la maternelle B2, les échafaudages ont été posés.

Les travaux pour la maternelle B2 seront terminés après les congés scolaires d'automne, pour l’élémentaire ce sera en fin d’année.

  • Coût pour la ville : 3 millions d’euros.

Vous avez dit Led ? On vous éclaire !

L’éclairage public tient une part importante dans le budget communal, près de 777 000 euros chaque année.

Aussi, la Ville mène, depuis plusieurs années, un programme de remplacement de l’éclairage public par des Led (diodes électroluminescentes) sur la voirie et les équipements municipaux.

Dans une démarche de développement durable et de transition énergétique, la Ville entend réaliser des économies sur ce poste stratégique et réduire son impact écologique. Pourquoi des Led ? Une fois installées, elles ne requièrent aucun entretien et ont une durée de vie dix fois supérieure aux ampoules incandescentes.

En outre, étant 20 fois moins énergivores, elles constituent actuellement la meilleure alternative aux sources d’éclairages traditionnelles. Pour aller plus loin, la municipalité vient de mettre en place un contrat de performance énergétique avec la société Citéos.

Objectif pointé ? Atteindre 40% d’économie d’énergie sur l’ensemble des installations techniques d’éclairage public et de signalétique d’ici 6 ans.

  • Fait en 2018

Pour 102 800 euros, la Ville a remplacé l’éclairage du centre sportif Léo-Lagrange ainsi que partiellement du quartier Haut- Bonneuil, du complexe sportif Cotton et des écoles Romain- Rolland et Cotton élémentaire.

  • Fait en 2019

Pour 181 600 euros, cela a concerné la place des Libertés, le quartier Saint-Exupéry, le Haut-Bonneuil, les ronds-points du TCSP, ainsi que les écoles Casanova, Romain-Rolland, Cotton et le gymnase Henri-Arlès.

  • Pour 2020

La Ville a sollicité les financements de l’État prévus dans le cadre de la Loi de Transition énergétique pour poursuivre le plan de remplacement.

Au coeur du chantier du Grand Paris Express

Ports de Paris a racheté un vaste terrain à la pointe de la darse sud, dans le port de Bonneuil.

L’entreprise Eiffage s’y est installée en juin pour entreposer, trier et charger dans des barges les déblais issus du creusement du tunnel Créteil-Champigny de la future ligne 15. Ces déblais seront renvoyés par voie d’eau vers des sites de stockage ou de réemploi.

  • Une barge de 5 000 tonnes permet d’éliminer 250 camions du réseau routier francilien.

La Ville rénove ses accueils

Pour améliorer les conditions d’accueil des Bonneuillois, la Ville continue de rénover nombre de ses équipements.

  • Le parquet de la salle de jeux de l’espace Louise-Voëlckel, où les retraités aiment se retrouver pour battre les cartes, a été remis à neuf.
  • Salle Gérard-Philipe, toutes les marches de l’entrée principale ont été reprises, maçonnées puis traitées.
  • Cet été, ce sont les locaux du Relais des assistantes maternelles qui ont été repeints. « On voit vraiment la différence. On en a profité pour réaménager l’espace », ont commenté les membres de l’équipe.

Coût pour la Ville ?

  • Espace Louise-Voëlckel : 8 238 € 
  • Salle Gérard- Philipe : 10 000 € 
  • Relais des assistantes maternelles : 5 000 €

32 nouveaux logements dans 18 mois

Publiée : septembre 2019

 

Les travaux de terrassement ont démarré, sur cette parcelle attenante à la pharmacie du Petit Bonneuil.

Ce qui est prévu ? Une résidence baptisée Nouvel’R, sur 3 étages comme le bâtiment qui lui fait face - la résidence Émile-Roux. Sécurisée, elle comptera 32 appartements, du studio au 4 pièces, dotés de loggias, balcons ou terrasses.

Ils bénéficieront d’espaces verts communs et de 45 places de stationnement en sous-sol, dont trois adaptées aux personnes en situation de handicap. Il est également prévu un local commercial d’environ 200m2 en rez-de- chaussée, avec un accès direct à la rue.

Les futurs acquéreurs bénéficient d’une fiscalité avantageuse (taux de TVA à 5,5% et possibilité de contracter un prêt à taux zéro).

Le Tennis club refait peau neuve

Publiéé : septembre 2019

Toutes les façades en bois des courts de tennis couverts, qui étaient mal isolées et fermaient difficilement, ont été remplacées par des panneaux en aluminium. L’entrée, les vestiaires, les toilettes, les réserves du « club house » ont également été repeints. Une belle rentrée en perspective pour les licenciés !

  • Coût pour la ville : 79 900 €.

La rue du Colonel-Fabien est terminée

Publiée : septembre 2019

Le centre-ville fait sa rentrée en beauté avec la fin du chantier de rue du Colonel-Fabien à nouveau ouverte à la circulation.

Reprise des trottoirs et de la chaussée en enrobé, des places de stationnement, pose de bornes « minutes » et d’une borne de recharge électrique, rénovation de l’éclairage public et des feux tricolores... Voilà les travaux réalisés pour le compte du Territoire, de la Ville et de la Semabo.

Objectif : dans le prolongement de la rue d’Estienne-d’Orves, réaménagée en début d’année, améliorer le cadre de vie et redynamiser le centre ancien et ses commerces de proximité.

2,7 millions d’euros de travaux dans les écoles

Publiée : juillet 2019

 

Pour améliorer les conditions d’accueil et d’enseignement des petits Bonneuilois, la ville réalise cet été, et d’ici la fin de l’année, de nombreux travaux dans les écoles :

  • Dans toutes les écoles : poursuite du remplacement de l’éclairage Led à l’intérieur des bâtiments. Budget : 30 000 euros
  • Groupe scolaire Eugénie-Cotton : isolation thermique par l’extérieur des deux écoles, création d’un restaurant scolaire unique et d’un accueil de loisirs unique... En 2020, la Ville aménagera en outre un self-service. Budget : 2,5 millions d’euros
  • Self-service Henri-Arlès : reprise du carrelage pour un montant de 35 000 euros.
  • Maternelle Danielle-Casanova : peinture des grilles extérieures et reprise des menuiseries en alu et PVC. Budget : 90 000 euros
  • Élémentaire Langevin-Wallon : mise en place de films occultant dans quatre classes. Budget : 10 000 euros.

Vidéo-protection

Publiée : juillet 2019



En réponse aux demandes des habitants et dans le cadre de sa politique de prévention de la délinquance et de tranquillité publique, la Ville a déployé cinq nouvelles caméras de vidéo-protection qui s’ajoutent aux neuf autres déjà installées

Le complexe Cotton fait peau neuve

Publiée : juillet 2019

 

À partir de cet été, la Ville engage d’importants travaux de rénovation au complexe sportif Aimé-et-Eugénie-Cotton. Grand équipement multisport, il accueille notamment le handball, le tennis, les arts martiaux, la danse, la boxe anglaise et toute l’année de nombreux événements municipaux et associatifs.

Après la rénovation des tatamis du dojo Pascal-Norbelly et la création d’un espace convivial pour le hand, la Ville a prévu : le ravalement extérieur et la réfection intérieure du gymnase, la réfection des peintures des courts de tennis et le remplacement des menuiseries extérieures du tennis club.

Fin des travaux en décembre.

  • Coût prévisionnel pour la Ville : 800 000 euros

Ravalement de façade pour l’église Saint-Martin

Publiée : juillet 2019

La Ville a programmé le ravalement de la façade de l’édifice. Les travaux ont débuté le 19 juin côté cour et se poursuivront côté rue en juillet. Le chantier prendra fin mi-juillet.

Rappelons que la municipalité avait déjà réalisé des travaux, en novembre 2017 (enduits extérieurs du pignon ouest de la sacristie et reprise de la toiture du garage), pour un montant de 59 000 euros.

  • Coût pour la ville : 46 000 euros

Nelson-Mandela refait son entrée

Publiée : juillet 2019

La Ville a sollicité le cabinet d’architecture Lelli Architectes, pour valoriser l’entrée de l’espace Nelson-Mandela. Un équipement municipal majeur, qui accueille chaque jour près de 60 jeunes et programme chaque année des centaines activités.

Son architecte concepteur, Giovanni Lelli a relevé le défi. L’idée est « d’agrandir et de structurer l’accès à l’équipement, en travaillant sur une progression entre l’espace public - une rue agréable, arborée - et l’intérieur, où se déroulent les activités. Cette progression va se faire en franchissant un espace mi-clos ».

Livraison fin juillet

  • Coût pour la ville : 130 000 euros

Groupe scolaire Cotton : deux millions d’euros de travaux !

Publiée : juin 2019



Afin d’améliorer la qualité d’accueil et d’enseignement des enfants dans le groupe scolaire Eugénie-Cotton, la Ville va engager en 2019 et 2020 d’importants travaux.

Ce qui est prévu ?

  • Une isolation thermique par l’extérieur des écoles maternelles et élémentaires, qui débutera cet été.
  • Un réaménagement de l’école maternelle avec la création d’un restaurant scolaire unique, une réorganisation des locaux afin que les deux classes de maternelles, actuellement accueillies en élémentaire, réintègrent les locaux maternels et la création d’un accueil de loisirs unique.
  • En 2020, les deux restaurants scolaires de l’école élémentaire seront remplacés par un self-service et un accueil de loisirs unique en entrée d’école élémentaire sera créé
  • Coût prévisionnel pour la ville : 2 millions d’euros

Rue du Colonel-Fabien : opérations pavage et terrassement

Publiée : juin 2019

 

Pour améliorer le cadre de vie et redynamiser le commerce de proximité, Grand Paris Sud-Est avenir et la Ville mènent des travaux d’ampleur rue du Colonel-Fabien, jusqu’à la fin du mois de juillet.

Ce qui est prévu ?

  • La reprise des trottoirs et de la chaussée.
  • La mise aux normes des cheminements pour faciliter les déplacements des personnes à mobilité réduite.
  • La mise en place de bornes de stationnement minute et d’une borne de recharge électrique.
  • Du stationnement pour les deux roues.
  • Le remplacement de l’éclairage public par des Led, avec intégration d’un arrosage automatique.

Combien ça coûte ?

  • 710 638 € financés par Grand Paris Sud-Est avenir, la Ville et la Semabo.

Coup de jeune pour vos terrains de sport

Publiée : juin 2019

Conformément aux engagements pris lors des Assises du sport en 2016, la Ville investit chaque année dans la maintenance et la rénovation de ses complexes sportifs. Ainsi, à partir du 24 juin, elle va engager la réfection totale du gazon du terrain d’honneur du complexe sportif Léo-Lagrange. Les travaux devraient prendre trois semaines.

  • Coût pour la ville : 190 000 €. 

De nouveaux logements écologiques en accession

Publiée : mai 2019

 

Sur le terrain laissé libre par la déconstruction de la barre emblématique Fleming, le programme Florescence, commercialisé par Expansiel promotion (Valophis habitat), sera livré d’ici les prochains mois.

À la clé ? 115 logements en accession sécurisée à la propriété (garantie de rachat et de relogement en cas d’accident de la vie). Chaque appartement, sera chauffé à la géothermie, qui compte parmi les énergies renouvelables les plus écologiques et les plus économiques. Chaque logement comprend une place de parking en sous-sol.

  • Livraison au 2e semestre 2019.

La Ville mobilisée en faveur des personnes à mobilité réduite

Publiée : mai 2019

 

Rampes d’accès aux équipements, dalles podotactiles...

La municipalité poursuit les mises en conformité des équipements en faveur des personnes à mobilité réduite (PMR), comme elle s’y était engagée. Ces travaux réalisés en régie font l’objet d’un programme pluriannuel. Parmi les travaux qui seront réalisés cette année : la mise aux normes des douches du centre de vacances pour accueillir, dans de meilleures conditions, le séjour grand-âge, pour cent personnes, en septembre.

  • Coût en 2019 des aménagements PMR : 210 000 € financés par la Ville

Travaux de la piste 3 d’Orly : nuisances à venir…

Publiée : mai 2019
 

Du 28 juillet au 2 décembre, l’aéroport d’Orly s’apprête à refaire à neuf la quasi-totalité de la piste 3, pour se conformer à de nouvelles normes européennes.

En raison de la déviation des couloirs aériens, la ville serait survolée par des centaines d’avions en phase d’atterrissage, en cas de vents d’ouest dominants.

Aussi, début avril, le maire, Patrick Douet a demandé à la direction d’Aéroports de Paris, le respect d’un couvre-feu entre 22h30 et 7h avec des sanctions renforcées en cas de non-respect par les compagnies, qu’une partie des vols soit détournée vers d’autres aéroports durant les travaux afin de mieux répartir les contraintes et d’alléger celles pesant sur la Ville et qu’une réunion soit organisée pour informer la population. Aéroports de Paris et l’aviation civile ont accepté sa requête.

Devenez propriétaires avenue Jean-Rostand !

Publiée : mai 2019

Nexity commercialise un nouveau programme immobilier, baptisé Essentiel. Il s’agit de logements, en accession à la propriété. Ces appartements, des 2 à 4 pièces duplex, d’une superficie de 42 à 90 m2, seront alimentés à la géothermie et vendus de 169 000 € à 358 280 €. Ils seront livrés au 4e trimestre 2021.

Les personnes intéressées pourront bénéficier de la TVA à taux réduit à 5,5% et du prêt à taux zéro.

  • Informations au bureau de vente, situé à l’angle de la rue Pierre-Sémard et de l’avenue Jean-Rostand. Tél. : 0 810 531 531 (Service 0,06 €/mn + prix d’un appel).

L’avenue du Colonel Fabien est en cours de rénovation

Publiée : avril 2019

Pour poursuivre l’embellissement du centre ancien, une portion de cette avenue, sise entre l’avenue du Maréchal Leclerc et la rue du Dr Aline-Pagès, est en cours de réaménagement complet, jusqu’à la fin du mois de juillet.

Ce qui est prévu ? La reprise des trottoirs et de la chaussée en enrobé, des stationnements, l’installation de bordures en granit, la mise en place de bornes de stationnement « minute » et d’une borne de recharge électrique. Aussi, la rénovation de l’éclairage public avec intégration d’un arrosage automatique, la rénovation de la signalisation lumineuse tricolore…

Vos commerçants vous accueillent durant toute la durée des travaux.

  • Combien ça coûte ? 710 638€ de travaux financés par GPSEA, la Ville et la Semabo.

Le centre d’art sera inauguré le 21 juin !

Publiée : avril 2019

Sur la place Aimé-Césaire, le centre d’art peaufine son aménagement intérieur et sa mise en scène. C’est un bien bel équipement culturel, spacieux, baigné de lumière, dont les grandes baies vitrées donnent sur les cités SaintExupéry, Fabien ou encore les jardins intérieurs de la résidence Jardins Césaire, qui sera inauguré, en musique, le 21 juin.

Tous les ans, une exposition permettra de mettre en valeur et d’exposer une partie du fond d’art contemporain municipal, à savoir 185 œuvres de 110 artistes, et côtoiera des expositions temporaires. Pour que les Bonneuillois s’approprient ce patrimoine, des animations seront tissées avec les écoles, les associations locales.

  • Inauguration vendredi 21 juin. 

République : les aménagements extérieurs se poursuivent !

Publiée : avril 2019


Sur le mail Alexander-Fleming, neuf eucalyptus et neuf cerisiers ont été plantés sur des talus en relief. L’idée ? Que ces arbres, de tailles différentes, créent un rideau végétal entre les résidences Domaine de Garance et le programme immobilier Perspective de la Marne (63 logements sociaux), ainsi qu’une zone de fraîcheur.

    Un canisite, destiné à recueillir les déjections canines, a également été installé, en réponse aux sollicitations des habitants pour plus de propreté.

    • Ces aménagements complètent les 5 804 végétaux plantés dans le quartier.

    La municipalité en mode transition écologique !

    Publiée : avril 2019

    Soucieuse des questions environnementales, et dans une démarche de transition écologique, la Ville poursuit sa politique de remplacement des véhicules municipaux par des véhicules propres. Elle a fait l’acquisition l’an dernier de trois véhicules électriques (42 242 €).

    Cette année, la Ville a également acheté un camion (54 000 €) et une balayeuse, tous les deux alimentés au GNV (229 000€) ; ils pourront s’approvisionner à la station publique GNV dans le port. Une aubaine car le coût de ce carburant est deux fois moindre.

    La municipalité s’est également engagée dans les modes de déplacements innovants et non polluants pour ses agents municipaux en achetant deux vélos électriques ainsi que 14 trottinettes, pour un montant de 4 800 €.

    • Combien coûtent ces équipements ? 330 000€. 

    De nouvelles aires de jeux pour les enfants !

    Les services techniques profitent des congés scolaires de février pour réhabiliter et installer deux nouvelles aires de jeux dans les cours de l’école maternelle Danielle- Casanova.

    Ils vont également remplacer, dans le square Marcel-Brianceau, l’âne et le chameau à bascule, endommagés. Une réponse concrète aux engagements pris lors des Assises de l’enfance 2018.

    • Coût pour la Ville : 57 000€.

    Réaménagement écologique des berges amont de la Marne

    La première phase de cet aménagement, réalisé par Haropa-Ports de Paris, entre le viaduc du RER A et le hameau du Moulin Bateau, suit son cours.

    En quoi consistent les travaux ? Les arbres ont été déracinés, les sols remis à niveau en vue de réimplanter des essences adaptées aux différents étages de la berge et à même de la consolider. Ils s’achèveront en avril, pour permettre aux végétaux de s’enraciner.


    Le second tronçon, entre le hameau du Moulin Bateau et le pont de Bonneuil, se fera à l’hiver 2019-2020, pour minimiser l’impact du chantier sur la faune et la flore.

    • Fin de cet aménagement écologique en 2020

    La rénovation du centre historique se poursuit


    Les travaux rue d’Estienne-d’Orves se poursuivent avec la création en cours d’un passage piétons surélevé, à l’angle de la rue de l’Église pour sécuriser les traversées piétonnes et qui génèrera des modifications de circulation, et l’installation de places « arrêt-minute » pour limiter la durée du stationnement et favoriser le développement du commerce de proximité.

      À compter du 1er mars, le stationnement y sera limité à 30 minutes du lundi au vendredi, de 8h à 12h et de 14h à 19h, sauf weekends, jours fériés et mois d’août.

      En outre, des travaux de requalification d'une partie de la rue du Colonel-Fabien (jusqu’à la pharmacie au n°23) ont débuté le 25 mars.

      • Fin des travaux rue du Colonel-Fabien : juillet 2019.

      Saint-Exupéry : fin de la première tranche de travaux


      Le réaménagement des espaces extérieurs est quasi achevé, les enfants profitent de trois nouvelles aires de jeux depuis fin février. La réhabilitation des logements touche à sa fin.

      Et bonne nouvelle, Farid Bouali, directeur général adjoint de Groupe Valophis a annoncé, lors de la réunion publique du 29 janvier, une deuxième phase de travaux, dans les 972 logements.

        Ce qui sera réalisé ? Une mise en conformité et une réhabilitation complète de l’électricité et de la plomberie ainsi que le remplacement des portes palières, sans aucune incidence financière pour les locataires. 

        • La 2e tranche de travaux se fera entre 2021 et 2026.

        La rue d’Estienne d’Orves est rouverte !

        Cet axe important du centre-ville est de nouveau ouvert à la circulation automobile, depuis le 8 janvier. Les travaux de requalification et la pose du mobilier urbain, touchent à leur fin.