"Une nouvelle fois, nous n’augmentons pas les taux de la part communale des impôts locaux. Nous maintenons tous les services et souhaitons même continuer de les développer." Patrick Douet, maire de Bonneuil-sur-Marne.

Après avoir subi  une baisse de sa dotation globale de fonctionnement (DGF) de près de 8 millions d'euros cumulés depuis 2014, la municipalité se retrouve en 2019 dans un contexte toujours plus étouffant.

Jeudi 21 Mars, Denis Oztorun, 1er adjoint au maire et délégué aux finances, a présenté aux habitants lors du conseil municipal le projet de budget primitif pour 2019, qui a été adopté à l'unanimité des voix. Malgré les baisses de dotations de l'État, la part communale des impôts n'augmente pas conformément aux engagements de la municipalité.

"Malgré le contexte national difficile d'austérité qui étrangle les communes, nous sommes parvenus à Bonneuil a défendre un nouveau budget engagé et solidaire. Nous allons pouvoir continuer à rénover et investir dans le service public sans difficulté d'endettement, sans affecter le nombre d'agents municipaux et tout en conservant le taux zéro [ndlr : c'est à dire sans augmentation d'impôts pour les habitants]" a déclaré Denis Oztorun.

RÉPARTITION DES DÉPENSES DE FONCTIONNEMENT POUR 100 €

LES POLITIQUES PUBLIQUES

Des investissements utiles au quotidien

Ce nouveau budget va permettre d'allouer environ 12 millions d'euros dans l'investissement public, de maintenir et développer de nombreux services :

  • Pour l'emploi : Environ 90 000€ pour favoriser l’activité économique et l’emploi local (rencontres de l'emploi, etc.).
  • Pour votre tranquillité : Plus de 90 000€ pour l'installation de nouvelles caméras de vidéo-protection et l'organisation de la semaine « Prévention des comportements à risques ».
  • Pour la culture : Environ 250 000€ pour le cinéma, les spectacles et les commémorations.
  • Pour la jeunesse : Environ 90 000€ pour les vacances, les animations, etc.
  • Pour le sport : 1 102 372€ sont prévus pour les travaux dans les différents complexes sportifs auxquels s'ajoutent 28 350 € pour investir dans les équipements du complexe Léo Lagrange et 14 894 € pour les autres salles de sports et gymnases de la Ville.
  • Pour l'éducation : 3,4 millions d'euros seront investis dans les travaux et les équipements, les travaux de rénovation du groupe scolaire Aimé et Eugénie Cotton à eux seuls devraient coûter 2 560 000€ sur ce budget total. À cette somme s'ajoutent 2 millions d'euros de dépenses de fonctionnements intégrants 745 000€ pour les cantines scolaires et plus de 100 000€ pour les séjours vacances organisés par la Ville.
  • Pour la solidarité et la vie sociale : 1 674 780€ sont prévus pour la santé, les retraités, les enfants handicapés, etc. auxquels sont intégrés les 760 750€ de subventions aux diverses associations de la Ville.

Malgré les baisses de dotations et le contexte d'austérité national et européen qui pèsent sur les villes, Bonneuil maintient donc un budget "engagé et solidaire" permettant à la Ville de continuer à investir dans des services publics utiles au plus grand nombre.