Le Jeudi 27 Juin 2019, lors du conseil municipal, un voeu a été adopté pour qu'un hommage national soit rendu à Julien Lauprêtre, ancien président du Secours Populaire francais, décédé en Avril dernier.

Le président historique du Secours populaire français s’est éteint le 26 avril dernier à l’âge de 93 ans. Julien Lauprêtre dirigeait l'une des plus grosses associations françaises depuis plus de six décennies qui compte aujourd’hui 80 000 bénévoles. Il a consacré sa vie entière à la lutte contre la pauvreté et les injustices sociales, en France et par-delà le monde.

C’est à l’âge de 10 ans que Julien Lauprêtre a découvert le militantisme, au côté de son père cheminot, en 1936 avec le Front populaire. Suivent la guerre, la Résistance puis la Libération de Paris. Ainsi est né son engagement humain.

Élu à la tête du Secours populaire en 1955, il aspire à ouvrir l’association à toute personne souhaitant agir auprès de toutes les victimes des drames humains dans le monde. En 1963, il impulse les grandes campagnes de départs en vacances des enfants et, dans les années 70 et 80, il œuvre à la récupération des surproductions agricoles et obtient en 1984, la mise à disposition des surplus européens. Il développe l’audience de l’association en organisant d’importantes manifestations de solidarité : la « Journée des oubliés des vacances », les « Pères Noël verts », etc. Il créé les « Médecins du SPF » regroupant des professionnels de la santé pour élargir la solidarité dans le monde.

En 1992, le mouvement d’enfants « Copains du monde » est créé, rassemblant des enfants qui souhaitent pratiquer la solidarité en France et dans le monde. En 1995, avec des entreprises, il fait naître les premiers « libre-service de la solidarité » qui, à chaque fois que possible, permettent aux bénéficiaires de choisir les aliments dont ils ont besoin au lieu de paniers composés. En 2000, une grande journée rassemble 60 000 personnes au Stade de France pour soutenir les enfants victimes du Sida dans le monde. Une initiative renouvelée en 2005, 2010 et 2015 avec l’invitation d’enfants de 60 pays, visant ainsi à mondialiser la solidarité.

En 2004 puis en 2012, Julien Lauprêtre engage avec succès l’association dans la bataille pour le maintien du Programme européen d’aide alimentaire aux plus démunis (PEAD) avec la Fédération française des Banques alimentaires, la Croix-Rouge française, les Restaurants du cœur. En 2015, il célèbre les 70 ans du Secours populaire français et, le 19 août, avec 70 000 enfants « oubliés des vacances » et leurs amis de 70 pays, il assiste à un concert géant au pied de la tour Eiffel. « Sa vision de la solidarité imprègne entièrement le Secours populaire pour ce qui est de l’inconditionnalité de l’aide apportée, commente Jean-Georges Belmont, le président du comité bonneuillois du SPF.

Le plus bel hommage que nous pourrions lui rendre serait de nous inscrire dans le dispositif Copains du monde, tant il a œuvré pour les enfants considérant qu’ils étaient les premières victimes des conditions de vie difficiles de leurs parents. Il accordait beaucoup d’importance à chacun et avait à cœur de transmettre, particulièrement aux jeunes qui représentent l’avenir ».

La Ville de Bonneuil et le comité local du SPF vont se rencontrer pour organiser un hommage local qui sera rendu à Julien Lauprêtre dans les mois à venir. Au conseil municipal du 27 juin, un vœu sera également prononcé en faveur d’un hommage national. À la grandeur de son âme, Julien Lauprêtre aura valorisé toutes les actions assimilées à des actes de nouvelle résistance en écho au programme du Conseil national de la Résistance « Les Jours Heureux » qui, toute sa vie durant, aura guidé ses pas.

Bio express :

26 janvier 1926 : naissance à Paris.
Novembre 1943 : arrestation pour propagande antinazie. Il est emprisonné avec les membres de l’Affiche rouge - dont Missak Manouchian - qui seront fusillés au Mont Valérien le 21 février 1944.
1947 : mariage avec Jeannette Antoine.
De 1949 à 1950 : responsable national des Jeunesses communistes.
De 1949 à 1965 : conseiller municipal communiste du 12e arrondissement de Paris.
1954 : secrétaire administratif au SPF.
De 1955 à 1958 : secrétaire général du SPF.
De 1958 à 2019 : président du SPF.

Distinctions :

1986 : Chevalier de la Légion d’honneur
1998 : Officier de la Légion d’honneur
1999 : Officier de l’Ordre des Arts et des Lettres
2013 : Commandeur de la Légion d’honneur
2015 : Lauréat du Prix du rayonnement humanitaire
2016 : Médaille de la famille
2017 : Grand officier de la Légion d’honneur