Lundi 2 septembre, près de 1 880 élèves font leur rentrée dans les dix écoles maternelles et élémentaires publiques de Bonneuil. Ainsi que près de 2 000 collégiens et lycéens. Leur épanouissement en classe comme en dehors ainsi que leur réussite scolaire sont une priorité de la municipalité et de ses partenaires. 

Cette priorité se traduit notamment par la gratuité scolaire. En élémentaire, toutes les fournitures, de la trousse aux manuels pédagogiques, en passant par feutres et cahiers, sont distribués le jour de la rentrée aux élèves et leurs enseignants.

Une action, en place à Bonneuil depuis 1982, qui est loin d’être anodine et encore moins généralisée. Seules 10 communes sur les 47 que compte le département du Val-de-Marne, appliquent une politique similaire. Et Bonneuil ne s’arrête pas là. Scolarisation des moins de 3 ans, accompagnements à la scolarité, aides financières pour les familles et les étudiants, organisation de classes de découverte, dispositif « apprendre à nager », ou encore programmation culturelle dédiée aux scolaires...

« Donner le meilleur à nos enfants est notre objectif depuis très longtemps à Bonneuil », souligne le maire de Bonneuil.

En tout, en 2019, le Conseil municipal consacre plus de 50 % de son budget à l’enfance et la jeunesse bonneuilloises. Budget qui prévoit notamment 3,4 millions d’euros de travaux, de rénovations et d’équipements des écoles municipales. De plus en 2019, suite aux Assises de l’enfance qui ont mobilisé plus de 1 000 participants l’an passé, de nombreuses actions nouvelles ont vu le jour. Parmi lesquelles la baisse des tarifs de toutes les prestations enfance au quotient familial à laquelle s’ajoute la mise en place de la dégressivité à partir du 3enfant.

Et cette rentrée, plusieurs mesures viennent compléter celles déjà engagées :la fourniture d’un repas végétarien par semaine, l’augmentation du nombre de produits bio et labellisés, ou encore l’équipement progressif des écoles élémentaires de classes mobiles numériques.

Et c’est aussi dans cet objectif, « donner le meilleur à nos enfants », que la municipalité est mobilisée depuis le mois de juin, aux côtés des parents, contre la fermeture d’une classe à l’école maternelle Romain-Rolland. Elle appelle d’ailleurs à un rassemblement citoyen le matin de la rentrée devant l’école pour obtenir son maintien. 

Une rentrée de lutte

Cette rentrée 2019 s’organise juste après l’adoption cet été de la loi « De l’école de la confiance », dite loi Blanquer. Une loi qui a fait beaucoup parler d’elle toute l’année et qui a vu se multiplier les mobilisations de la communauté éducative.

Rappelons la signature d’un appel pour le retrait de cette loi signé par 250 directeur·rice·s d’écoles dans le Val-de-Marne en avril. Si quelques contours ont été ajustés du côté du gouvernement, il n’en reste pas moins un texte qui favorise, selon les syndicats et les associations de parents d’élèves, « la privatisation de l’école ».

En pratique, à Bonneuil, la loi impose la scolarisation des enfants dès l’âge de 3 ans en maternelle. Bonneuil n’a pas attendu cette décision gouvernementale puisqu’elle scolarise déjà tous ces enfants et a même ouvert des pôles d’accueil de tout-petits recevant les enfants de moins de trois ans. La loi impose, en revanche, le financement de l’école maternelle privée Notre-Dame...

Un bon nombre des dispositions de la loi Blanquer « va à l’encontre d’un service public d’éducation garant de la lutte contre les inégalités et acteur de la démocratisation de la réussite scolaire », affirme notamment le principal syndicat des enseignants Snuipp-FSU qui entend poursuivre la mobilisation à la rentrée. 

Lors de cette rentrée, l’attention sera aussi portée sur les effectifs et le maintien de toutes les classes à Bonneuil voire, l’ouverture d’une nouvelle classe.

En effet, une classe de maternelle, à l’école Romain-Rolland est menacée de fermeture par l’Inspection académique et une ouverture est envisagée à la maternelle Henri-Arlès, les deux, sur comptage des bambins à la rentrée.

Un mouvement d’opposition à la fermeture à Romain-Rolland est en place dans la ville depuis le printemps dernier.

Si la fermeture est confirmée, elle ne permettra plus à l’école d’accueillir des moins de 3 ans tel que cela se fait depuis plusieurs années dans toute la ville...

La réussite en actes

La Ville de Bonneuil reste une des dix villes sur les 47 du Val-de-Marne à offrir à la rentrée et toute l’année les fournitures scolaires aux familles et aux enseignants. Une mesure en faveur de la réussite de tous loin d’être isolée.

Objectif de la municipalité : que les écoliers disposent tous des mêmes atouts en faveur de leur épanouissement.

L’école de la réussite, à Bonneuil, se traduit par le confort des 10 établissements maternels et élémentaires entretenus et adaptés aux besoins des enfants et des équipes pédagogiques. C’est aussi, pour la municipalité, le maintien de toutes les classes avec des effectifs qui ne dépassent pas 25 élèves (Bonneuil est classée en Réseau d’éducation prioritaire), quitte à se mobiliser pour s’opposer aux décisions de l’Inspection académique de fermer une classe, cette année, à la maternelle Romain-Rolland.

La réussite scolaire, c’est aussi disposer tous des mêmes moyens d’apprentissage. La Ville équipe tous les écoliers et enseignants du matériel et des manuels pédagogiques nécessaires.

Plus de 92 000 euros de fournitures et matériels seront distribués. Les parents n’ont alors pas à subir ce coût de rentrée. Cette année, elle ajoute dans les écoles des classes mobiles numériques permettant de nouveaux modes d’apprentissage.

La municipalité met également à disposition des enfants et des familles des moyens d’accompagnement à la scolarité (ateliers, pratiques et sorties culturelles, suivis…), en plus des études du soir pour lesquelles elle rémunère des enseignants volontaires.

Partager avec ses camarades des temps d’apprentissages hors classe favorise aussi le bien-être des enfants.

Un budget est alloué aux écoles pour la location de cars à l’occasion des sorties pédagogiques. La Ville aide aussi à l’organisation des classes de découverte en prenant en charge la moitié du prix des séjours et en appliquant ensuite des tarifs selon le quotient familial.

Enfin, tout au long de l’année, la municipalité et ses services travaillent en étroite relation avec l’Éducation nationale pour offrir une programmation culturelle riche, spécialement dédiée aux scolaires, à la salle Gérard-Philipe ou à la médiathèqueludothèque.

Les nouveautés de la rentrée

La rentrée scolaire 2019 est marquée à Bonneuil par l’arrivée de nouveaux repas dans les restaurants scolaires et des aménagements conséquents dans les écoles pour le bien-être des enfants et des équipes enseignantes.

Ça change dans les assiettes

Dès la rentrée, un midi par semaine, un repas végétarien est proposé à tous les enfants. À partir du 4 novembre, un repas sans viande sera aussi présenté chaque midi, en second choix.

C’est un engagement des Assises de l’enfance de 2018. Par ailleurs, dans le cadre de sa politique d’alimentation éco-responsable, la municipalité, en partenariat avec le Sirm, vise l’augmentation des produits durables labellisés.

S’ils apparaissaient jusqu’alors à hauteur de 20% dans la composition des menus, ils augmenteront progressivement pour atteindre 50% d’ici 2022 avec 100% à terme.

Rappelons aussi que dès le 3enfant par famille, la Ville met en place depuis le 1er janvier 2019 un tarif dégressif (-25%) sur les accueils scolaires.

Dédoublement des classes de CE1

Après le dédoublement des classes de CP en septembre 2018, place à celui des classes de CE1 en cette rentrée, tel que le stipule la loi « De l'école de la confiance ». À Bonneuil, 250 élèves sont concernés. 62 groupes-classes de 12 à 15 élèves disposeront d’un enseignant. Des aménagements de classes ont été opérés cet été par les services techniques municipaux. La municipalité, via son service des affaires scolaires, a procédé à l’achat de matériel à hauteur de 12 429 euros.

Restructuration du groupe scolaire Cotton

Les travaux se poursuivent jusqu’en décembre 2019. Ils concernent l’isolation thermique par l’extérieur des écoles maternelles et élémentaires et le réaménagement de l’école maternelle avec la création d unique. Également prévue, la réorganisation des locaux afin que les deux classes de maternelles, actuellement accueillies en élémentaire, réintègrent les locaux maternels

2,7 millions d'euros de travaux dans les écoles !

Si le plus important chantier concerne le réaménagement du groupe scolaire Cotton encore en cours, la plupart des écoles bonneuilloises ont fait l’objet de travaux cet été.

Progressivement, les éclairages sont remplacés par des Leds, moins énergivores, le carrelage du self-service à Henri-Arlès a été remis en état, la grille extérieure et les menuiseries de l’école maternelle Danielle-Casanova ont été remise en état. À l’école Langevin-Wallon, des films occultants ont été posés sur les fenêtres de quatre classes. 

Le plan école de la Ville en chiffres

La réussite éducative et l’épanouissement des petits Bonneuillois est une priorité de la Ville de Bonneuil. Illustration en chiffres des dépenses et résultats de l’action municipale en 2019.

Trois questions à Mireille Cottet, conseillère municipale déléguée à l’enfance et aux relations avec l’Éducation nationale.

Comment se présente la rentrée dans les écoles bonneuilloises ?

Travaux, nettoyage, remise de fournitures aux enfants et enseignants... Nous sommes prêts. Le dédoublement des classes de CE1 est aussi organisé. Nous avons acheté le mobilier nécessaire.

Des nouveautés pour cette rentrée ?

Les menus scolaires évoluent avec l’arrivée de plats avec et sans viande et l’augmentation des produits durables dans les assiettes. Nous équipons les écoles de « classes mobiles numériques » avec des pack de tablettes, ordinateurs portables, vidéoprojecteurs.

Une mobilisation est prévue contre une fermeture de classe...

Cette fermeture a été annoncée pour la maternelle Romain-Rolland malgré la mobilisation de la communauté éducative. Si elle est confirmée à la rentrée, nous ne pourrons y accueillir les enfants de moins de 3 ans. À la maternelle Henri-Arlès, les enfants seront comptés à la rentrée par l’Inspectrice académique qui décidera ou non de l'ouverture d’une classe.

Publié le 29 août 2019