Le 25 novembre est décrété Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. Cette année encore, face au chiffre croissant des femmes victimes de féminicides, la municipalité alerte le gouvernement en formulant un vœu en conseil municipal. Et poursuit ses actions de terrain pour alerter et prévenir toute la population.

« Les droits des femmes, la parité, la lutte contre les violences à leur encontre sont partie intégrante des actions de la municipalité ». Patrick Douet, le maire, l’affirme dans de nombreuses interventions, notamment en séance du Conseil municipal. Réunie le 3 octobre dernier, l’instance a adopté à l’unanimité une subvention exceptionnelle de 500 euros à l’association Tremplin 94 - SOS Femmes pour l’organisation de la Mirabal, une manifestation qui allie courses pédestres et sensibilisation aux questions de violences faites aux femmes, dimanche 24 novembre au parc du Tremblay à Champigny.

Aujourd’hui, toutes les 52 heures en moyenne, une femme meurt sous la violence de son conjoint ou ex-conjoint. Elles étaient 124 à être signalées depuis le début de l’année au 23 octobre. Elles étaient 121 sur toute l’année 2018. Indignés, les élus ont adopté lors du même conseil municipal, un vœu qui exige l’augmentation des fonds d’État alloués à l’accompagnement et à la protection des femmes, le renforcement des mesures d’éloignement et de contrôle des hommes violents, le renforcement également des mesures de prévention en direction des publics jeunes et adultes sur la question des violences faites aux femmes.

Fruit des actions de la municipalité, le réseau local de lutte contre les violences faites aux femmes, constitué en 2016 rassemblant partenaires institutionnels, professionnels de terrain, n’a de cesse de s’étoffer et se former pour toujours mieux repérer, accompagner et prévenir. En décembre 2018, une permanence de la police nationale s’est enfin installée avenue du Colonel-Fabien pour faciliter les dépôts de plaintes et mains courantes. La Ville a également procédé à l’ouverture en mars dernier d’une permanence spécialisée dans les violences faites aux femmes, animée par le CIDFF au service social municipal. Enfin, au quotidien, les services municipaux, invitent les habitants à s’emparer du sujet, tel le service jeunesse qui œuvre en faveur de l’égalité filles/garçons. Car, c’est convenu, il y a à reprendre toute une éducation et ce, dès le plus jeune âge…

À savoir :

Violences femmes infos :

39 19 (numéro national d’écoute gratuit).

Service social municipal :

5-7 rue Paul-Vaillant-Couturier.
Tél. : 01 45 13 88 73.

Association Paroles de femmes :

2 rue des Clavizis.
Permanences tous les jeudis de 10h30 à 12h30.
Tél. : 01 49 80 30 64.

Police nationale : 

Permanence le jeudi au 17 av. du Colonel Fabien.
Tél. : 01 58 43 39 10 ou 17 (Police Secours).

Association Tremplin 94 - SOS Femmes :

Association "référente violences", spécialisée dans l'accueil et l'hébergement des femmes et des enfants victimes de violences conjugales.
50 rue Carnot Maisons-Alfort.
Tél. : 01 49 77 10 34.