Lecture audio de l'article

Parce que les enfants sont plus vulnérables que les adultes, parce qu’ils et elles sont l’avenir de toute société, parce qu’ils et elles sont déjà des citoyen·ne·s à part entière, les Nations unies se sont dotées en 1989 d’une Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) et se sont engagées à leur construire un monde digne. Ce 20 novembre 2020, nous célébrerons à Bonneuil son 31e anniversaire.

La vidéo de la fête :

 

« Cette journée est importante, ça rappelle que les enfants ont aussi des droits ! » ; « On peut s'exprimer librement. » ; « On a le droit de dire oui ou non. » ; « C'est un texte qui dit qu'il faut protéger les enfants » , se sont ainsi exprimés les enfants à la question « Pour vous, que représentent les Droits de l'enfant ? »

Pour cette journée particulière, tous les enfants des centres de loisirs ont préparé de nombreux spectacles : chants, saynètes, défilés, poésies... Denis Öztorun, Premier adjoint au maire, venu assister à leurs prestations, les enfants et les équipes d'animation vous donnent rendez-vous vendredi 20 novembre sur notre page Facebook, dès 19h, pour profiter de ce spectacle virtuel sur le thème des Droits de l'enfant. Ils comptent sur vous !

Que dit cette Convention ?

Le 20 novembre 1989, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté à l’unanimité la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE) et à ce jour 196 pays ont ratifié ce texte international.

La CIDE comporte 54 articles qui ont pour but de reconnaître et protéger les droits spécifiques des enfants. Ses articles énoncent notamment que l’enfant a le droit d’être soigné, d’avoir une alimentation suffisante et équilibrée, le droit d’aller à l’école, celui d’être protégé de la violence et de toute forme d’exploitation, le droit de jouer et d’avoir des loisirs, ou encore le droit à la liberté d’expression et de participation, et le droit d’être entouré et aimé, etc.

Elle met en avant 4 principes fondamentaux concernant les enfants :

  • La non-discrimination
  • L’intérêt supérieur de l’enfant
  • Le droit de vivre, survivre et se développer
  • Le respect des opinions de l’enfant

Habituellement, pour célébrer les droits de l’enfant, les équipes d’animation ont coutume de convier les parents à une soirée festive des centres de loisirs. Cette année, crise sanitaire oblige, impossible de réunir ce petit monde…

Le service municipal de l’enfance prépare néanmoins, avec les enfants, des vidéos les mettant en scène au travers d’un spectacle virtuel. Il sera diffusé sur le site internet et les réseaux sociaux de la Ville vendredi 20 novembre à 19h, jour J du 33e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant, signée par l’ONU en 1989