Lecture audio de l'article

La campagne nationale de vaccination a débuté le 27 décembre 2020 en direction des personnes de 75 ans et plus, et celles souffrant de pathologies les rendant éligibles à la vaccination (sur justificatif médical). Depuis le 27 mars, elle s’étend aux personnes à partir de l’âge de 70 ans.

Un centre dans l'intérêt des Bonneuillois et Bonneuilloises

Ainsi, confirmé et autorisé par l’Agence régionale de santé, le centre de vaccination de Bonneuil s’installe à l’espace Louise-Voëlckel a ouvert le mardi 19 janvier dernier. Les vaccinations d'abords destinées aux plus de 75 ans sont élargie depuis le 27 mars aux 70-75ans.

« L’ouverture de ce centre nécessite une logistique humaine et matérielle conséquente, que la ville assume pleinement, ainsi qu’une implication des professionnels de santé », précise Denis Öztorun. « Je tiens à saluer et à remercier tous les professionnels de santé de la ville, qui s’engagent et qui donnent de leur temps pour rendre effective l’ouverture et le bon fonctionnement du centre communal de vaccination durant les prochains mois à venir. »

Qui est prioritaire à la vaccination ?

Selon les recommandations de la Haute autorité de santé, la vaccination se décompose en trois phases, définies selon deux critères : le risque de développer une forme grave de la maladie et le niveau d'exposition face au virus.

Phase 1, en janvier et février :

  • Les personnes âgées de plus de 75 ans (résidant hors Ehpad).
  • Les professionnels de santé, les pompiers et les aides à domicile de plus de 50 ans ou atteints de comorbidités (obésité, insuffisance respiratoire, hypertension, insuffisance cardiaque, diabète, insuffisance rénale, cancers, etc.).
  • Toutes personnes présentant des pathologies pouvant conduire à un très risque de forme grave de la maladie :
    • Cancers et maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie
    • Maladies rénales chriniques sévères
    • Transplantés d’organes solides ou par allogreffe
    • Poly-pathologies chroniques, présentant des insuffisances d’organes.
    • Maladies rares 
    • Trisomie 21

Phase 2, depuis le 27 mars :

  • L’ensemble des personnes de 70 ans et plus quel que soit leur lieu de vie
  • Les personnes vulnérables à très haut risque. Il s’agit des personnes adultes :

    • atteintes de cancers et de maladies hématologiques malignes en cours de traitement par chimiothérapie,
    • atteintes de maladies rénales chroniques sévères, dont les patients dialysés,
    • transplantées d’organes solides,
    • transplantées par allogreffe de cellules souches hématopoïétiques,
    • atteintes de poly-pathologies chroniques et présentant au moins deux insuffisances d’organes,
    • atteintes de certaines maladies rares et particulièrement à risque en cas d’infection (voir la liste),
    • atteintes de trisomie 21.
  • Les personnes en situation de handicap, quel que soit leur âge, hébergées en maisons d’accueil spécialisées (MAS) et foyers d’accueil médicalisés (FAM) 
  • Les résidents de 60 ans et plus dans les foyers de travailleurs migrants
  • L’ensemble des professionnels de santé et d'autres professions du secteur médico-social

Phase 3 :

  • D'autres tranches de la population susceptibles d’être infectées ou présentant des risques particuliers.

Comment prendre rendez-vous pour se faire vacciner ?

Le centre est accessible uniquement sur rendez-vous, en appelant le numéro ou en s’inscrivant sur le site, précisés ci-dessous :

  • La plateforme téléphonique : 01 80 51 80 39 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30)
  • Le site internet : maiia.com

Pour toute question médicale sur le vaccin, les personnes sont invitées à consulter leur médecin traitant.

Où et quand se faire vacciner ?

Le centre de vaccination de Bonneuil est installé, pour la première phase, à l’espace intergénérationnel Louise-Voëlckel, rue du 8 mai 1945. 
Il ouvre dès mardi 19 janvier, puis du mardi au dimanche, de 9h à 12h et de 13h à 16h. Cette ouverture des samedis et des dimanches a été choisie par la municipalité pour faciliter l’accompagnent des personnes les plus fragiles et l’organisation des salariés, qui pourront se faire vacciner dans les prochains mois. 

D’autres centres ouvrent également dans le Val-de-Marne et les départements voisins, retrouvez la liste sur www.sante.fr 

Comment se déroule la séance de vaccination ?

La vaccination est gratuite et non obligatoire. Le jour du rendez-vous au centre, les personnes doivent se munir d’une pièce d’identité et de leur carte de Sécurité sociale.

  1. La personne est reçue par un infirmier et remplit un questionnaire de santé.
    Celui-ci porte sur des informations médicales (âge, facteurs de risques éventuels, antécédents d’allergie). Ce questionnaire de santé fait l’objet d’une relecture par le médecin qui vérifie l’aptitude à la vaccination et appose sa signature sur le document faisant ainsi office de prescription.
  2. Le médecin effectue ensuite une consultation médicale avec le candidat à la vaccination uniquement en cas de doute lié au remplissage du questionnaire.
  3. La vaccination s’effectue dans un box, assurant ainsi une certaine confidentialité. L'injection du vaccin est assurée par un infirmier diplômé d’Etat. Le vaccin Comirnaty® de Pfizer-BioNTech nécessite 2 injections, à quelques semaines d'intervalle.
  4. Il est proposé, après la vaccination, un temps de repos de 15 minutes dans un espace dédié.

Un rendez-vous pour l’injection de la 2e dose vous est automatiquement proposé lors de la prise du premier rendez-vous. Ce délai peut aller jusqu’à 6 semaines, conformément aux directives gouvernementales.

Quel est le rôle de la Ville de Bonneuil dans ce dispositif ?

La mise en place de ce centre de vaccination, obtenue grâce à la mobilisation de la municipalité et des habitants, nécessite une logistique humaine et matérielle conséquente. Outre la mise à disposition d’un équipement municipal, le rôle de la Ville est d’assurer toute la logistique du dernier kilomètre. Elle gère le transport des doses de vaccin et du matériel pour les injections depuis l’hôpital Saint-Anne.

C’est elle aussi qui coordonne les professionnels de santé, indispensables pour l’ouverture et le bon fonctionnement du centre. En effet, le centre, constituée de deux postes de vaccination, doit disposer d’un médecin, de deux infirmier·ère·s, de deux secrétaires, ainsi que d’agents d’accueil et d’orientation. En l’occurrence, ce sont des médecins de la ville et des personnels de santé bonneuillois qui assureront ces missions.

Le centre de vaccination de Bonneuil dans les médias :

Denis Öztorun, Premier adjoint au maire, et Dashmiré Sulejmani, adjointe au Maire déléguée à la santé, ont lancé la pétition municipale pour l'installation d'un centre de vaccination contre la Covid-19 à Bonneuil. À cette occasion, ils ont été interviewés par France 3 Paris Ile-de-France.

« Nous avons demandé que notre ville soit prioritaire pour accueillir un centre de vaccination ! » s'est ainsi exprimé, Denis Öztorun, Premier adjoint au maire, le mardi 5 janvier.