Lecture audio de l'article

Engagement des Assises de l’enfance de 2017, la municipalité lance cette année les 1res  Assises de la sécurité aux abords des écoles. Objectif : améliorer la sécurité des enfants aux entrées et aux sorties des écoles, et répondre aux nombreuses inquiétudes des parents d’élèves et des enseignants face à l’augmentation des incivilités.

Fournitures de gilets réfléchissants, installations des figurines « Arthur et Zoé », de potelets lumineux ou encore de radars de contrôle de vitesse, organisation chaque année du dispositif du permis piétons… La Ville concrétise peu à peu l’engagement pris lors des Assises de l’enfance, qui est de renforcer la sécurité sur la voie publique aux abords des écoles. Mais de nombreux problèmes et incivilités persistent. Aussi, cette année, la municipalité entend passer un nouveau cap en organisant de premières assises sur ces questions. « Nous avons cette volonté de partager avec vous, les meilleures solutions réalisables sur l’espace public. La sécurité - plus encore quand il s’agit des enfants - est notre affaire à tous et toutes », souligne le maire Denis Öztorun.

C’est le secteur Romain-Rolland qui ouvre la marche du 20 au 28 septembre avec des diagnostics en marchant. Virginie Douet-Marchal, première adjointe au maire déléguée à l’enfance et à la petite enfance, y invitera tous les parents, directeurs et directrices et élèves des écoles RomainRolland et Danielle-Casanova aux côtés de techniciens municipaux et de partenaires associatifs (Génération sécurité routière et Paralysés de France).

L’idée  ? Repérer ensemble les lieux et situations de dangers lors des cheminements piétons pour se rendre à l’école. Suivront, des ateliers d’échanges et des engagements de la municipalité pour réduire les incivilités aux abords des écoles, faciliter les circulations de tous (piétons et véhicules) et toujours… bien vivre-ensemble.

Programme :

  • Du 20 au 28 septembre : diagnostics en marchant avec des groupes de parents d’élèves dans le secteur RomainRolland. Lors de cette marche, il s’agira d’analyser la sécurité des traversées, l’éclairage, les stationnements, la visibilité et les risques pour les enfants.
  • Du 30 septembre au 9 octobre : ateliers participatifs avec les parents d’élèves, les élus et les professionnels. Objectif : définir des propositions opérationnelles pour répondre aux difficultés et demandes des participants.