Le maire Patrick Douet était à la cour administrative d'appel à Paris le 6 février dernier, pour défendre l'arrêté municipal anti-pesticide. Le délibéré est encore attendu...

« Que ce soit l'Élysée, les membres du Gouvernement, tous connaissent la parfaite dangerosité des produits phyto-pharmaceutiques, et notamment le glyphosate. Et on veut interdire aux maires de défendre leur population sur ces dangers imminents ».

Patrick Douet, maire de Bonneuil-sur-Marne.