Lecture audio de l'article

Mobilisation pour l’affectation d’enseignants dans les écoles de la ville, poursuite des projets en faveur de la réussite éducative et préparation de la prochaine année scolaire, Virginie Douet-Marchal, Première adjointe au maire déléguée à l’enfance et aux relations avec l’Éducation nationale commente l’actualité bonneuilloise.

B/M : La mobilisation du mois de mai initiée par les élu·es exigeant de l'Éducation nationale des moyens pour l'école, notamment pour le remplacement des enseignants absents, a été forte. Quel est votre bilan et quelle suite allez-vous donner ?

Virginie Douet-Marchal : Les limites ont été franchies quand, sur une seule journée d’avril, 14 instituteurs ont été absents et plus de 200 enfants ont dû repartir chez eux. Chaque jour, plus de 100 élèves ont été pénalisés, comme leurs parents. Insupportable car l’Éducation nationale pouvait anticiper les remplacements, au moins en partie. Suite à nos rassemblements et à notre campagne de pétitions (plus de 700 signatures recueillies), les cas les plus criants ont été résorbés. Le 25 mai, la directrice académique, nous a annoncé 101 postes supplémentaires d’enseignants pour le Val-de-Marne à la rentrée de septembre. Ce sont des bonnes nouvelles, mais nous resterons vigilants pour nous assurer des bonnes conditions de la rentrée. Nous avons dans ce sens proposé d’ouvrir l’école cet été, pour les enseignants qui veulent donner des cours de rattrapage.

B/M : La fin de l'année scolaire approche. L'année suivante est en préparation en termes de travaux dans les écoles et d'accompagnement des familles en faveur de l'école de la réussite pour tous. La municipalité va-t -elle poursuivre, voire développer des actions en direction des familles et des élèves ?

Virginie Douet-Marchal : Cette année encore, nous réalisons des travaux d’été pour que les enfants retrouvent leur école toujours plus accueillante. L’enfance est la part la plus importante du budget communal ; plus encore cette année, du fait de la crise sanitaire. Nous avons, par exemple, programmé l’équipement de toutes les écoles en outils numériques devenus incontournables. En septembre, chaque élève en élémentaire recevra gratuitement ses fournitures scolaires. Très peu de villes le font. C’est notre conception de la solidarité et du droit à l’éducation pour tous. Nous travaillons aussi d’autres champs d’action, comme la sécurité aux abords des écoles, la santé, la nutrition… Nous avons beaucoup de chantiers en perspective.

B/M : D'ici là, les congés d'été se dessinent. Quels dispositifs la Ville met-elle en place pour permettre à tous, enfants, jeunes, familles, retraités, de respirer.

Virginie Douet-Marchal : Dans les prochains jours, les Bonneuillois·e·s découvriront le programme des activités de « Bonneuil en Fête ». Les enfants dès le plus jeune âge auront la part belle avec beaucoup de surprises dans tous les quartiers. Nous avons aussi pensé aux jeunes qui n’auront plus cours après le 15 juin avec l'ouverture de l'école éphémère des sports, par exemple. L’été, c’est le temps des colos, de la détente, des rires, des découvertes. Nos services ont travaillé d’arrache-pied, en un temps record, pour que tous les habitants puissent se ressourcer et vivre de beaux moments, en oubliant autant que possible la crise du Covid.