Lecture audio de l'article

Hier soir, dimanche 25 juillet, des fonctionnaires de police ont été pris à partie par une bande
organisée. Un policier a été blessé assez gravement et deux autres un peu plus légèrement.
Une voiture de police a pris feu à cause d’un tir de mortier.
Nos premiers mots sont pour les policiers blessés, à qui nous renouvelons tous nos vœux de
bon rétablissement, et nous assurons de toute notre solidarité tout le corps de la Police
Nationale. Nous l’avons exprimé dès hier soir à Monsieur le Commissaire.
Le comportement malhonnête de quelques individus, qui ont pu en entrainer d’autres,
irresponsables ou inconscients, ne peut les dédouaner de leurs responsabilités et ne doit pas
entacher la plus grande partie des jeunes et des habitants de notre ville qui vivent dignement,
qui font des études, qui travaillent et qui font avancer la société comme partout en France.
Nous nous opposerons toujours à tout acte qui va contre ce droit à la tranquillité et à une vie
digne pour les Bonneuilloises et les Bonneuillois. Et nous condamnons avec la plus grande
fermeté tous les actes ignobles et lâches, qui sont commis contre les fonctionnaires.
Les forces de police sont là pour faire respecter la tranquillité publique, pour que notre ville
continue à être un endroit paisible. Bonneuil restera une ville où le vivre-ensemble sera seule
boussole.
Cependant, tous les moyens mis en place par la Municipalité et par le commissariat de notre
territoire ne suffisent pas. Dès aujourd’hui, nous nous adressons à Madame la Préfète du Val-
de-Marne, aux ministres Jean Castex et Gérald Darmanin, et à Madame la Procureure de la
République, pour réclamer ces moyens supplémentaires.
Cette demande ne date pas d’aujourd’hui. Depuis des années, nous dénonçons la baisse des
moyens octroyés par l’Etat, pour garantir une société plus juste et plus sécurisée. Nous
renouvelons notre exigence d’un investissement massif dans la justice, dans l’éducation, dans
le soutien aux associations de solidarité et d’éducation populaire.
Pour l’heure, nous assurons la population de notre ville que nous travaillons en étroite
collaboration avec les forces de police pour maintenir la tranquillité et pour que les
responsables des actes graves d’hier soir soient retrouvés et jugés.