Lecture audio de l'article

Le 25 novembre, le ministre de la Santé annonçait publiquement un ajustement des mesures sanitaires afin de faire face à la 5e vague de l’épidémie de Covid-19. À Bonneuil, la municipalité continue d’accompagner la population dans cette pénible situation en accueillant, avec l’Agence régionale de Santé, une unité mobile de vaccination, devant le centre d’art, le 15 décembre.

 

L'épidémie de Covid-19 continue sa forte progression. « Le virus circule à nouveau, vite, partout en France et dans le monde », a déclaré Olivier Véran, ministre de la Santé, en conférence de presse le 25 novembre annonçant l’extension de la campagne de vaccination. Selon les derniers chiffres de Santé Publique France du 21 novembre, le taux d’incidence du coronavirus dans le Val-de-Marne était de 178 cas pour 100 000 habitants. Une semaine avant, 109 cas étaient enregistrés. Dans les hôpitaux, 196 personnes étaient (chiffres au 24 novembre) hospitalisées après avoir contracté le Covid-19. Parmi elles, 24 étaient en services de réanimation.

Le ministre a annoncé l’élargissement de la campagne de rappel du vaccin à tous les adultes, y compris la 3e dose dès 5 mois après la dernière injection. Aussi, il a avancé la réouverture de 300 centres de vaccination. Dans le Val-de-Marne, 16 centres de vaccination sont opérationnels, parmi lesquels celui de Créteil, au 5 bis place Salvador-Allende (rdv sur doctolib).

À Bonneuil , une unité mobile de vaccination le 15 décembre

En contact permanent avec l’Agence régionale de santé, la municipalité a obtenu l’installation d’une unité mobile de vaccination, place Aimé-Césaire, devant le centre d’art, mercredi 15 décembre de 10h à 18h sans interruption et sans rendez-vous. La vaccination des publics, dès 12 ans pour une première, deuxième ou troisième injection sera assurée par le personnel de l’hôpital Henri-Mondor. Des dépistages pourront aussi être réalisés sur place. Se présenter avec sa carte vitale.

À la loupe : Les nouvelles mesures sanitaires

Vaccination

  • Ouverture de la 3e dose dès 18 ans, cinq mois après la dernière injection ou la dernière infection à la Covid-19.

Gestes barrières

  • Port du masque de nouveau obligatoire dans les lieux publics clos, y compris ceux soumis au passe sanitaire. • Aération fréquente des lieux clos (chaque pièce) recommandée 10 minutes toutes les heures.

Passe sanitaire

  • La validité des tests PCR est réduite à 24h.
  • À compter du 15 décembre, le « passe sanitaire » des + de 65 ans ne sera plus actif si le rappel de la 3e dose n’a pas été fait dans un délai de 7 mois à compter de la dernière injection ou de la dernière infection.

Dans les écoles

  • Dans les écoles élémentaires uniquement : lorsqu’un élève sera positif au test Covid dans une classe, tous les élèves de la classe devront être testés dans les 24h. Les élèves positifs devront s’isoler et les élèves négatifs pourront revenir en classe.

 

Plus d’infos sur les centres de vaccination sur iledefrance.ars.sante.fr