Lecture audio de l'article

Jeudi 16 décembre, le Conseil municipal de Bonneuil a examiné et adopté le budget 2022 de la commune. « Un budget de résistance, offensif, progressiste et de justice sociale », a décrit le maire, Denis Öztorun.

Au total, il s’agit de 58,5 millions d’euros, dont 44,8 millions en fonctionnement et 13,7 millions en investissement. « Il donne la priorité à l’enfance et la jeunesse, pour laquelle nous nous engageons suite aux Rencontres de la jeunesse, a détaillé le maire. Nous maintenons un haut niveau de services publics, et nous en créons même de nouveaux ». À l’image du dispositif « Coup de pouce » pour lutter contre le décrochage scolaire. En 2022, la Ville poursuit également son plan des solidarités.

Objectif : lever un bouclier social face à la crise économique et sanitaire. « La situation sanitaire et économique, mais aussi la remise en cause des droits tels les indemnités de chômage, la baisse du pouvoir d’achat, la précarisation plongent chaque jour un nombre toujours plus important d’habitants dans des difficultés inextricables », a souligné Arnaud Letellier, adjoint au maire délégué aux finances. Nous continuerons à porter une politique de solidarité ambitieuse, en direction de tous les Bonneuillois. » La Ville a attribué notamment une subvention de 342 000 euros au centre communal d’action sociale (CCAS) ou encore a programmé plus de 80 000 euros pour la gratuité scolaire à la rentrée 2022. En outre, l’action pour le climat sera un des fils rouges de la politique municipale en 2022, avec notamment l’extension de la géothermie ou encore la création de nouveaux espaces verts. La démocratie participative prendra également un nouvel envol avec les créations des comités de quartiers et de budgets participatifs. « C’est un budget d’engagement, qui donne la priorité à l’accompagnement et à l’épanouissement », a résumé Virginie Douet, 1re adjointe au maire.

Côté investissement, la Ville engagera et poursuivra d’importants projets, dont le complexe sportif de la Butte Cotton (2,6 millions d’euros), la rénovation du quartier Fabien (420 000 euros), celle de l’école Romain-Rolland (380 000 euros) et l’accessibilité des équipements et espaces publics aux personnes à mobilité réduite (200 000 euros). Dans un contexte d’asphyxie financière, avec la disparition des dotations de l’État, de suppression de la taxe d’habitation, et de hausse des prix de l’énergie, la municipalité a dû résoudre une difficile équation pour équilibrer son budget. Alors qu’il a fait le choix, contrairement à l’ensemble des communes du Val-de-Marne, de ne pas augmenter sa part des impôts locaux depuis 7 ans, soit depuis 2015, le Conseil municipal a opté pour un réajustement de 1,99% de la taxe foncière en 2022. « Les bases étant parmi les plus faibles du département, cela représente une augmentation très modérée de la pression fiscale », a réagi Gilles Gatineau, conseiller municipal.

1 Million pour les associations

Lors du conseil municipal, la Ville a également fixé les subventions aux associations pour 2022. Un total de 993 247 euros qui bénéficient tant aux associations de solidarité, avec 342 000 euros pour le CCAS, 71 189 euros pour la MJC ou encore 8 400 euros pour le comité local du Secours populaire, que pour le monde sportif (307 535 euros pour le CSMB), les associations de quartiers, de santé, d’éducation ou encore l’action syndicale. En outre, les clubs sportifs ont été durement touchés par la crise sanitaire. À Bonneuil, on a estimé à 1 000 le nombre de licenciés perdus dans les clubs en 2020. Aussi, la Ville a attribué une subvention exceptionnelle de 11 170 euros aux associations les plus touchées, telles que la danse, les sports de combat, le tennis ou encore le rugby.

Ce qu’ils en disent