Lecture audio de l'article

Le centre communal de vaccination reprend du service à Bonneuil sur décision du maire, Denis Öztorun. Objectif : être au plus proche des habitants, notamment des plus fragiles, à l’heure où l’épidémie regagne du terrain…

Informations et horaires :

À partir du jeudi 6 janvier, le centre de vaccination de la Ville de Bonneuil vous accueille à l’espace Louise-Voëlckel, rue du 8 mai 1945, sur rendez-vous les jeudis, vendredis et samedis de 14h à 17h et sans rendez-vous de 17h à 19h.

Par téléphone au 01 80 51 80 39 ou sur internet : maiia.com

Le centre reçoit les visiteurs dès 12 ans pour une première, deuxième ou troisième injection. À noter, à compter du 3 janvier, le délai entre la deuxième injection et le rappel (3e dose) est de 3 mois (depuis le 28 décembre dernier).

Les personnes âgées de + de 80 ans peuvent bénéficier d’une vaccination à domicile sur appel au numéro vert (gratuit) 0800 730 957

 

Des mesures pour lutter contre la pandémie :

Dès l’annonce gouvernementale fin novembre présentant une remontée de l’épidémie de Covid et la généralisation d’une troisième dose vaccinale à partir de 18 ans, le maire de Bonneuil, Denis Öztorun, décidait avec l’Agence régionale de santé (ARS) la remise en place de dispositifs de vaccination.

Au centre d’art pour commencer, du 15 au 20 décembre, lieu central, proche des services, afin de toucher un maximum de public. Puis à l’espace Louise-Voëlckel, les 27 et 28 décembre et à partir du 6 janvier. Rappelons que la Ville avait déjà mis sur pied un centre de vaccination de janvier à septembre qui a administré 24 500 injections. Après la fermeture, le 2 septembre, la collectivité avait organisé l’accompagnement des habitants vers les centres voisins de Bonneuil. Le 27 septembre, elle mettait à disposition de l’ARS, l’espace Nelson-Mandela pour la vaccination des collégiens. La Ville a aussi procédé à une troisième distribution de masques pour les 1 225 écoliers d’élémentaire début octobre.

Aujourd’hui, outre la forte mobilisation, encore, des personnels municipaux, médecins vacataires, infirmier·e·s de l’hôpital Henri-Mondor, huit jeunes Bonneuillois prêtent main forte à la Ville pour la gestion des rendez-vous. « Nous fonctionnons par roulement, commente Élias, la vingtaine, téléphone en main. Les prises de rendez-vous s’enchaînent. Les gens sont rassurés, contents, même. » Preuve en est. Mercredi 15 décembre au centre d’art, Patrick Renaud, 63 ans, habitant de Bonneuil, est arrivé à 10h. « Je n’ai pas eu à attendre longtemps. Je suis content que ce dispositif soit en place. J’avais un rendezvous en pharmacie pour le 24 janvier. Là, ce sera fait plus tôt. Il faut bien trouver des solutions pour sortir de cette épidémie ». Pour Luce Feydri, 59 ans, même constat : « J’ai fait faire mes trois injections à Bonneuil. C’est très bien organisé, le personnel est agréable. Moi, je veux surtout garder mon passe sanitaire pour continuer mes activités. » Médecin retraitée, Françoise Bergeron fait partie des personnels ayant répondu présents à la municipalité sur le nouveau centre communal de vaccination. « J’admire ce que fait la Ville pour sa population. Les gens savent pourquoi ils viennent. Ils posent des questions, sur les effets secondaires du vaccin, notamment. Nous leur délivrons les informations nécessaires ».

Dans sa lettre adressée à toute la population début décembre, le maire annonçait aussi l’organisation de deux journées de vaccination au cœur des quartiers République et Libertés en janvier et février. Les dates dépendent de l’ARS et ne sont pas connues à ce jour. Les informations seront communiquées à la population en temps utiles.