L'année 2019 est décisive pour le devenir de la cité Fabien. C’est en avril que le projet urbain de rénovation de la cité Fabien sera déposé auprès de l’Anru et de ses partenaires. Un projet urbain d’envergure co-construit avec les habitants qui fait la part belle aux espaces verts.

Un projet citoyen et écologique en cœur de ville :

C’est un projet d’envergure d’un montant avoisinant les 98 millions d’euros qui vous est présenté ce soirÀ la fois social, économique et environnemental, il contribuera à l’amélioration de votre cadre de vie et à votre bien-être. 
Patrick Douet, maire de Bonneuil


La cité Fabien, construite pour l’essentiel dans les années 1950, est le plus ancien quartier de logement social de la commune. Y sont accueillies de nombreuses personnes âgées et/ou seules et des petites familles, pour la plupart aux revenus modestes. Malgré les opérations de réhabilitations réalisées par l’OPH, sa rénovation et son aménagement devenaient nécessaires.

« Nous sommes mobilisés depuis 2004, date de mon élection en tant que maire, pour poursuivre le projet de ville engagé par M. Bernard Ywanne, remémore le maire, Patrick Douet. Nous avions un projet global à l’échelle de toute la ville, mais il a été scindé en deux, par l’État, pour des raisons purement comptables !  En 2010, nous avons signé avec l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru) le renouvellement du quartier République, complété par la Zac Aimé-Césaire autour de la médiathèque, la réhabilitation de près de 2 000 logements sociaux (Paul-Éluard, Saint-Exupéry, Pierres et Lumières…). Je crois percevoir dans la population un élément de satisfaction. »

C’est maintenant au tour de la cité Fabien, retenue en 2015, pour un nouveau programme de renouvellement urbain, de se refaire une beauté, afin d’offrir à ses habitants une meilleure qualité de vie.

« Fidèles à nos engagements de démocratie participative, nous avons associé les habitants à la co-construction de ce vaste projet architectural, économique, social et environnemental. Ce projet, nous l’avons bâti autour d’une idée centrale : revenir à la conception de la cité-jardin imaginée par Henri Arlès, à savoir restituer à la population 2,6 hectares d’espaces verts, en cœur de ville. Ce projet acte aussi la déconstruction de 284 logements devenus vétustes, la réhabilitation énergétique des Tours Jaurès en démarrage anticipé, l’extension du réseau de géothermie dans tout le quartier pour lutter contre la précarité énergétique des familles chauffées par d’anciennes chaudières à gaz, la redynamisation du tissu économique, une place centrale pour les services publics… ».

Un bien bel avenir pour la cité Fabien.

Présentation du projet pour la cité Fabien :

Près de 98 millions d’euros seront investis pour rénover la Cité Fabien !

Près de 80 personnes ont assisté le 28 mars, à la réunion publique de présentation du projet urbain pour la cité Fabien. Un projet qui fait la part belle aux logements de qualité, aux espaces verts, aux services publics, aux commerces. Il sera présenté en avril à l’Agence de rénovation urbaine, pour obtenir son financement.

à surface égale, il n’y aura pas de hausses de loyers 
Farid Bouali, directeur général adjoint de Valophis

« Ce soir les agences de La fabrique urbaine et de Cuadd conseil, qui nous accompagnent dans l’élaboration de ce projet de ville, vont vous présenter le fruit de la consultation et de la concertation qu’ils ont pu mener avec vous et les membres du Conseil citoyen, depuis plus d’une année maintenant. Restitution de l'avis citoyen le jeudi 28 mars, salle Fabien. C’est un projet d’envergure d’un montant avoisinant les 98 millions d’euros qui vous est présenté ce soir, a rappelé le maire Patrick Douet dans son propos liminaire. À la fois social, économique et environnemental, il contribuera à l’amélioration de votre cadre de vie et à votre bien-être, comme vous êtes en droit de l’exiger.»

Dans ses grandes lignes, ce programme, qui intègre l’avis citoyen, prévoit la déconstruction de logements (148 dans la barre Pagès, 120 dans les immeubles Brassens, 16 dans la barre Piaf, 40 dans la barre Balavoine et 12 dans la barre Ventura), le relogement dans le parc existant, dans le quartier Fabien, à proximité du quartier dans la Zac du centre ancien, dans le haut-Bonneuil ou sur la butte Cotton République.

À l’ordre du jour également la réhabilitation des 208 logements des Tours Jaurès en démarrage anticipé, la réhabilitation de la Tour Piaf et l’extension de la géothermie dans tout le quartier. Les services publics, la rénovation complète de l’école, les commerces de proximité y tiennent aussi une place centrale…

Après la présentation de cette vision d’avenir pour Fabien, parole a été donnée aux habitants. Slavio Péric, du quartier fabien et membre du conseil citoyen, n’a pas caché sa joie. « Cela fait des années que l’on veut cette réhabilitation. Regardez la rénovation urbaine qui a été faite à République, c’est beau. Nous aussi, à Fabien, nous avons le droit de vivre dans de bonnes conditions. »

La question des relogements a suscité quelques inquiétudes quant à l’incidence sur le niveau des loyers. Farid Bouali, directeur général adjoint de Valophis, l'office public d'HLM qui gère le parc locatif Fabien, a tenu à rassurer les locataires, en rappelant que « à surface égale, il n’y aura pas de hausses de loyers » .

Le projet maintenant ficelé, sera déposé le 8 avril chez le Préfet. Le 6 mai, il sera l'objet d'une synthèse d'instruction à l’Anru pour une signature définitive avec tous les partenaires, en fin d’année. Un sacré destin pour Fabien !

Projet retenu avec la population :

De la cité-jardin au Grand parc Fabien :

La cité Fabien, conçue à l’origine comme une cité-jardin, avec un vaste espace central agrémenté d’un patrimoine arboré exceptionnel, gardera cette dimension dans le projet de rénovation de la cité. Ce futur « Grand parc Fabien » offrira aux habitants un poumon vert, en cœur de ville. 

« Pouvoir conserver un espace vert central important à Fabien », a toujours été le fil rouge des habitants consultés tout au long de l’élaboration de ce projet.

Ils y tiennent et l’ont encore affirmé lors de la dernière vague de consultation citoyenne, qui s’est terminée le 15 mars. « Il faut maintenir les espaces verts », pour pouvoir « se promener en profitant de la nature », « faire jouer ses enfants dans le parc » et « conserver le calme dans le quartier ».

Ce poumon vert, de 2,6 hectares ils l’imaginent déjà. « La grande plaine est très agréable pour se détendre en famille, mais il n’y a aucun endroit pour se poser, pour pique-niquer, pour jouer avec les enfants ». « Le jardin partagé est devenu en peu de temps la fierté des habitants, c’est une activité qu’il faudrait développer ». « Il faut prévoir des bancs et des jeux à l’ombre », ont-ils proposé.

Le projet, pensé avec et pour eux, en tient donc compte, comme le rappelle le maire Patrick Douet : « Il est prévu de développer les espaces verts le long de la RD 19 et les jardins des Chanteurs, d’agrandir et d’équiper le grand parc intérieur, de créer une liaison douce depuis Fabien vers le mail des vergers dans la Zac Aimé-Césaire et vers la Marne, d’y installer des aires de jeux pour les enfants, d’y mettre en place des installations de type parcours de santé pour tous, d’ouvrir le parc vers la RD 10, de créer des liaisons douces en interne pour apaiser la circulationCe sera un bel espace ludique, écologique où l’on continuera de célébrer, chaque année la fête de la ville et du bien vivre ensemble. »

Réhabilitation des tours Jaurès :

C’est dans les tuyaux

« Chauffage insuffisant » , « problème d’isolation thermique » , « manque d’étanchéité des fenêtres » , « installation électrique défectueuse »… Cela fait des années que les locataires des tours Jaurès réclament des travaux de réhabilitation.

Et bien, la réhabilitation anticipée de ces tours figure dans le dossier de rénovation de la cité. Valophis mène actuellement une enquête avant réhabilitation.

Ce dont se félicite le maire Patrick Douet : « Valophis engagera près de 45 000 € de travaux pour chacun des 208 appartements, auxquels s'ajouteront la reprise des rez-de-chaussée et la création de places de stationnement. Tous les tableaux électriques seront revus, l’isolation sera complétée par l’extérieur pour améliorer le confort thermique des locataires, qui je le sais, en souffrent et me le disent ; les portes des halls seront sécurisées et les halls d’immeubles accueilleront de nouveaux services publics ».

Comment se passent les relogements ?

Quartier Fabien, les 120 logements des immeubles Brassens, situés 1 à 23 place Georges-Brassens, devenus vétustes, sont voués à la déconstruction, dans le cadre du projet de renouvellement urbain du quartier.

Pour que le relogement se passe dans les meilleures conditions possibles pour les locataires, la Ville et le bailleur Valophis ont pris de fermes engagements, consignés dans une charte de relogement.

« Conformément à cette charte, tous les habitants qui le souhaitent seront relogés à Bonneuil et bénéficieront d’un accompagnement personnalisé dans toutes leurs démarches », rappelle le maire, Patrick Douet.

Christine Folliard, directrice de l'agence Valophis de Bonneuil étaye ce propos : « Tous les frais liés au déménagement sont pris en charge, les locataires n’ont pas à payer de nouveau dépôt de garantie, leurs frais de transferts d’abonnements peuvent être remboursés à hauteur de 150€, les ménages peuvent bénéficier d’un accompagnement social s’ils le souhaitent. Quant au loyer, nous veillons à ce que le taux d’effort des familles (c’est-à-dire le rapport entre le montant du loyer et les revenus de la famille) reste le plus proche possible de son niveau actuel. »

Concrètement, au 21 mars, 27 ménages devaient encore être relogés. 90% des 93 ménages relogés ont posé leurs valises, selon leurs souhaits, à Bonneuil : quartier Fabien (tours Jaurès, aux Chanteurs, rue du Cirque d’Hiver, avenue de Boissy), aux Libertés ou à Saint-Exupéry.