Lecture audio de l'article

Faute de moyens financiers, une femme sur cinq aurait recours à des alternatives pour ses protections hygiéniques.

À l’occasion de la journée mondiale de l’hygiène menstruelle, samedi 28 mai, la Ville de Bonneuil présentera l’exposition intitulée « Sang pour sang règles » qui sera d'abords installée au stade Léo-Lagrange la journée du 28 mai puis déplacée au cours du mois de juin à la résidence étudiante Pierre Bourdieu à partir du 14 juin et à l'espace Nelson-Mandela du 21 au 30 juin. Empruntée au Centre francilien Hubertine-Auclert, elle promeut une culture de l’égalité et lutte contre les violences faites aux femmes.

« L’exposition vise à lutter contre le tabou des règles, à parler santé et sexualité, et à évoquer les informations importantes à savoir sur les règles pour les personnes qui les ont, et aussi pour les personnes qui ne les ont pas. Même si la moitié de la population de la planète a ses règles, environ tous les mois pendant quelques jours, cela reste un sujet dont on parle peu. Pourquoi ? » interroge l’équipe du centre Hubertine-Auclert.

La Ville étudie également la possibilité de mettre en place des distributeurs gratuits de serviettes périodiques, dans plusieurs espaces municipaux et au collège, en réponse à la demande faite par les jeunes lors des Rencontres de la Jeunesse 2021.