Lecture audio de l'article

Suite aux violents orages qui ont frappé la Ville de Bonneuil le 19 juin dernier, ainsi que plusieurs communes du Val-de-Marne, le maire Denis Öztorun, avait demandé à ce que la ville soit classée en état de catastrophe naturelle.

C'est désormais chose faite. Le ministère de l’Intérieur a émis ce mercredi 30 juin, un arrêté déclarant Bonneuil-sur-Marne ainsi que 31 autres communes du Val-de-Marne en état de catastrophe naturelle.

Rappelons que ce classement permet de faciliter les démarches et d’accélérer les indemnisations de sinistres.

Pour consulter l'arrêté rendez-vous ici.

La lettre du maire à destination des habitants :

Madame, Monsieur,

Comme beaucoup de villes en France, Bonneuil a été touchée le 19 juin dernier par des orages de forte ampleur. Notre ville a subi des inondations, et de nombreux logements ont dû faire face aux dégâts causés par celles-ci.

Dès le lendemain des orages, j’ai demandé au Préfet du Val-de-Marne que notre ville soit reconnue parmi les communes pouvant prétendre à l’état de catastrophe naturelle. C’est désormais chose faite par l’arrêté ministériel du 30 juin portant reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour de nombreuses villes dont Bonneuil. Ce statut permet ainsi la prise en charge des dégâts par les assureurs.

Si votre habitation a subi des dégâts à la suite de ces orages, vous devez déclarer le sinistre auprès de votre assureur dans les conditions prévues par votre contrat d’assurance, et dans un délai de 10 jours à compter de la publication de l’arrêté ministériel, soit jusqu’au 12 juillet.

Pour être indemnisé, vous devez avoir souscrit une assurance contre le risque de catastrophe naturelle ou avoir souscrit un contrat «multirisques habitation» qui inclut cette clause automatiquement. Votre assureur vous indiquera les formalités à accomplir pour que votre dossier soit examiné et que vous puissiez prétendre à une indemnisation.

Dès maintenant constituez la liste des objets perdus ou endommagés, accompagnée des documents permettant d’attester de leur valeur (facture, photos…), pensez également à indiquer si des dégâts ont été causés à des tiers (comme un arbre de votre jardin tombé chez le voisin) ou s’il y a des victimes.

Soyez assurés que je resterai extrêmement vigilant pour vous accompagner dans la reconnaissance de vos droits, et vous prie de recevoir l’expression de ma considération la plus sincère.

 

Denis Öztorun
Maire de Bonneuil-sur-Marne
Vice-Président de Grand Paris Sud Est Avenir