Le projet de rénovation du quartier a été validé, avec un avis très favorable, par l’Agence nationale de rénovation urbaine. Tous les services concernés s'activent pour préparer la convention de rénovation à signer d'ici la fin de l'année.

« Le quartier Fabien va enfin connaître une grande rénovation et une belle transformation », annonce le maire Patrick Douet, qui présentait mercredi 3 juillet le projet partenarial devant le Comité national d’engagement de l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru).

En présence des partenaires dont le président du Territoire Laurent Cathala, et de membres du Conseil citoyen, il a défendu les enjeux de ce programme et les fruits de plusieurs mois de concertations avec les résidents du quartier.

Résultat : « Le projet pour notre quartier a recueilli un avis très favorable, se réjouit le maire. Nous avons obtenu au total 133 millions d’euros des partenaires financeurs. Dont 50 000 euros par appartement pour réhabiliter dès cette année les tours Jaurès. » Dans le détail, 77 millions d’euros seront consacrés à l’habitat, 32 millions aux aménagements, 14 millions aux équipements et services publics, 5 millions au développement des activités et commerces de proximité et enfin 4 millions à l’ingénierie.

Ces 133 millions d’euros sont réunis grâce à la participation donc de l’Anru, mais aussi de la Ville, du Territoire, du Conseil départemental, du Groupe Valophis, de la Région et de la Caisse des dépôts. Ainsi, après plusieurs décennies d’attentes et de mobilisations, ce quartier - le plus ancien quartier de logements sociaux de Bonneuil - va vivre une rénovation ambitieuse, à l’image de celle du quartier République.

Rénovation qui repose sur trois grands enjeux : renouveler et diversifier l’habitat, avec notamment la construction/reconstruction de 667 logements dont 370 en accession à la propriété ; puis renforcer les liaisons en ouvrant le quartier sur la ville et en assurant une meilleure accessibilité, tout en maintenant et confortant l’espace vert existant ; et enfin, diversifier les fonctions avec de nouveaux équipements et commerces de proximité.

La signature de la convention de rénovation urbaine avec tous les partenaires, événement qui marquera officiellement le lancement du projet, devrait intervenir avant la fin de l’année.

Le projet en quatre étapes :

Le projet se divisera en quatre phase jusqu’en 2028. Le tout, avec l'installation de nouveaux services dont une maison pluridisciplinaire de santé, la restructuration du centre commercial, le raccordement au réseau de chaleur géothermique et une nouvelle offre de stationnement.

  • De 2019 à 2021

Le projet prévoit la réhabilitation des tours Jaurès, la déconstruction de la résidence Brassens, la reconstruction d’une nouvelle résidence de 159 logements (dont 109 en accession à la propriété), le relogement des immeubles Balavoine et Ventura avant leur déconstruction, et l’ouverture d’une maison des projets éphémère.

  • De 2021 à 2023

Débutera la construction d’une résidence de 150 logements sur les Chanteurs (dont 44 en accession), ainsi que le relogement des immeubles Piaf et Pagès.

  • De 2023 à 2026

Troisième phase avec la déconstruction de la barre Piaf, la construction d'une nouvelle école, la réhabilitation de la tour Piaf, la déconstruction de Pagès et la reconstruction de 141 logements locatifs. Au total, depuis la première phase, 342 logements seront reconstitués sur place.

  • De 2026 à 2028

Le projet s’achèvera avec la réalisation d’un centre de quartier dans l’ancienne école, la construction de 217 logements en accession dont 81 en accession sociale, et l’aménagement paysager du grand parc central.