Lecture audio de l'article

À l'occasion du 33e anniversaire de de la convention des droits de l'enfant le 20 novembre 2022, la ville de Bonneuil intègre le réseau mondial de l'Unicef des «Villes amies des enfants». Une importante reconnaissance de la politique municipale en faveur des enfants et un engagement fort pour de nouvelles actions destinées à leur épanouissement, leur réussite et leur bien être.

Le droit d’être soigné, d’aller à l’école, de ne pas subir la guerre ou de violences, de jouer, d’avoir un toit… Ces droits sont depuis de nombreuses années au cœur des préoccupations et de l’action municipales. L’enfance, la petite enfance et la jeunesse constituent d’ailleurs le premier poste budgétaire de la commune, soit plus de la moitié des 58,5 millions d’euros du budget 2022.

« La volonté municipale est de donner tous les outils nécessaires de la naissance à l’adolescence pour que les enfants soient capables de prendre place dans la société, de devenir les acteurs de son évolution. »

Virginie Douet, 1re adjointe au maire, déléguée à la petite enfance et l’enfance

Dans un contexte de graves crises économique, énergétique et plus encore climatique, l’avenir des générations futures est en question. C'est pourquoi la municipalité a choisie de s'engager plus encore en candidatant pour devenir membre du réseau des « Villes amies des enfants » de l'UNICEF (Fonds des Nations unies pour l’enfance), qui regroupe 245 villes et 4 départements en France, et des collectivités dans les 192 pays qui ont ratifié la Convention Internationale des Droits de l'Enfant (CIDE).

Elle permettra à la Ville de bénéficier d’un partenariat très enrichissant pour amplifier sa politique de l’enfance.

Dans ce cadre, la Ville s’est engagée à mener 50 actions fortes autour des enjeux du bien-être des enfants, de la lutte contre les exclusions et discriminations, de la réussite éducative et de l’accès à la citoyenneté.

Parmi ces actions :

  • La Ville s’engage à augmenter la part du bio et à favoriser les circuits courts, améliorant ainsi la qualité nutritionnelle et réduisant l’impact environnemental des repas distribués dans les cantines et les crèches.
  • La Ville s’engage aussi à refondre son mode de calcul du quotient familial, pour mieux l’adapter au quotidien et aux besoins des familles durement frappées par la baisse du pouvoir d’achat.
  • La Ville s’engage à mener un plan ambitieux de formation des professionnels de la petite enfance, de l’enfance et de la jeunesse afin de lutter contre les violences, de mieux détecter les situations et mettre en place un réseau d’alerte,
  • La Ville s’engage nottament à mettre en place un lieu d’écoute ados/parents animé par des spécialistes ainsi qu’un « point infos santé » pour aider les jeunes à faire face aux défis de l’adolescence.
  • La Ville s’engage à élargir l’élection du conseil des enfants des centres de loisirs pour développer la parole donnée aux enfants.

« C’est une grande fierté que l’Unicef ait reconnu la qualité de notre candidature, de notre action, et qu’elle intègre Bonneuil dans son réseau mondial »

Denis Öztorun, maire de Bonneuil

Les 5 piliers de la politique enfance de Bonneuil

La Ville de Bonneuil consacre chaque année la moitié de son budget à l’enfance et à la jeunesse. Au cœur de son Projet éducatif de territoire, priorité est donnée dès la naissance au bien grandir, à l’épanouissement et à la réussite des parcours scolaires, le tout en coéducation avec les familles.

1. Pour la petite enfance :

Une crèche familiale et deux multi-accueils de la petite enfance (Odette-Raffin et Les matins du monde) sont au cœur du service public communal, auxquels s’ajoutent une crèche départementale et 2 crèches associatives. Au total, plus de 250 jeunes enfants les fréquentent chaque année. Pour les parents qui emploient une assistante maternelle, la municipalité verse, sur dossier, une allocation correspondant à la différence de prix journalier entre le multi-accueil municipal et celui lié à l’emploi d’une professionnelle agréée à domicile.

2. L’école gratuite, dès 2 ans

La scolarisation des enfants de moins de 3 ans est un engagement fort de la Ville de Bonneuil afin de réduire les inégalités sociales et favoriser l’accès à l’éducation dès le plus jeune âge. Si bien qu’à Bonneuil, près d’un enfant de 2 ans sur deux est scolarisé. En outre, dans le but également de garantir l’école gratuite, la Ville distribue depuis 40 ans à tous les élèves et leurs enseignants les fournitures et matériels essentiels : trousses en élémentaire, papeteries, crayons, manuels, etc. Pour permettre la réussite scolaire des enfants, la Ville déploie également de nombreux dispositifs, tels que l'accompagnement à la scolarité, les classes numériques et les séjours en classes transplantées.

« Le début de l’éducation c’est primordial pour la réussite, et ma fille a eu toutes les bases à Bonneuil. Pour cela, je remercie beaucoup la Ville. Quand on permet à chaque enfant d’être libre, d’être soutenu, écouté, on lui permet de bien grandir. »

Angélique Kidjo, artiste, ambassadrice internationale de l’UNICEF et Bonneuilloise de cœur

3. Le droit aux loisirs

Les activités et prestations péri et extrascolaires sont nombreuses à Bonneuil : accueils de loisirs, séjours vacances, ateliers artistiques, programmation culturelle jeune public… Beaucoup sont gratuites, afin de permettre leur accès à tous. Pour les autres, la Ville leur applique une tarification solidaire au quotient familial. La collectivité prenant en charge 50 à 90 % du total du coût des prestations. Tarifs qui restent parmi les plus bas du Val-de-Marne, et qui concernent également la restauration scolaire. En outre de nombreuses structures municipales et associatives peuvent accueillir toute l’année les enfants de la ville : le centre d’art, la médiathèque-ludothèque, le conservatoire, l’espace Nelson-Mandela, la MJC/MPT, les clubs sportifs, etc.

4. Le droit à la santé

La Ville de Bonneuil a ouvert en 1960 un centre municipal de Protection maternelle et infantile (PMI), qui a pour vocation le suivi médical des enfants de moins de 6 ans et la promotion de la santé. Tous les mois par exemple, la PMI municipale Aline-Pagès accueille des séances de vaccination gratuites. En outre, la Ville mène de nombreuses actions de prévention dans les écoles et les accueils de loisirs, notamment sur les questions bucco-dentaires, de nutrition, de sport santé, mais aussi de sécurité routière.

5. La parole aux enfants

Pour la Ville de Bonneuil, les enfants sont des citoyens en apprentissage. Comme tous citoyens, ils ont le droit de s’exprimer mais aussi de participer à la vie démocratique. C’est pourquoi la municipalité agit pour sensibiliser les enfants à la citoyenneté : laïcité, lutte contre le sexisme, environnement et climat, lutte contre toutes formes de violences, respect des droits des enfants, etc. Depuis 2017, est en place un Conseil municipal des enfants des centres de loisirs. Il réunit 25 enfants, élus par leurs pairs, qui ont la possibilité de donner leur avis sur l’action municipale et de proposer des actions concrètes.